GE

Stop aux tracasseries administratives ciblant les automobilistes lancéens.

Télécharger le référendum

De manière échelonnée, les autorités lancéennes mettent en place des zones bleues dites à “macarons” afin de lutter contre l’occupation endémique, des places de stationnement sur notre commune, par des véhicules de pendulaires provenant de la campagne genevoise ou de plus loin.

La possession d’un macaron “résident”, coûtant CHF 200.- l’an, permet de déroger au principe du stationnement limité à une heure en zone bleue.

Une commune unie.

Naturellement, la commune de Lancy est divisée en deux par le vallon de l’Aire: le Petit et le Grand-Lancy. Cette séparation est audible dans les dénominations des deux villages qui composent Lancy, mais également lisible dans les codes d’acheminement du courrier (1212 versus 1213).
La volonté politique est de rassembler les habitants de ces deux entités sous une même appellation: LANCY.

Une nouvelle division.

Tandis que certains s’évertuent à vouloir réunir ces deux zones en une même et unique commune, voici que des administratifs pointilleux veulent recréer une scission en imposant le principe de deux zones “macarons”, celle du Grand-Lancy (28a) et celle du Petit-Lancy (28b), ainsi que les dépenses inutiles liées à cette division. (Un surcoût d’environ 80’000.00 CHF)

Une nouvelle tracasserie administrative.

Les possesseurs de macarons “résidents” ne pourront déroger au principe de la zone bleue uniquement dans leur “moitié de commune”, devant se plier aux restrictions liées à la zone bleue dans l’autre moitié.

Ainsi, par exemple, un habitant du Plateau pourra rester garé devant chez lui au Petit-Lancy, mais son stationnement sera limité à une heure lorsqu’il ira rendre visite à ses parents aux Semailles et vice-versa.

De même, la famille nombreuse qui voudra, du Petit-Lancy, se rendre à la piscine de Marignac, ne pourra se garer qu’une heure en zone bleue ou faire un bon usage des cases blanches parcométrées et payantes lesquelles sont limitées en nombre ; tandis que l’habitant du Grand-Lancy, qui restera dans sa moitié de commune, usera de son
macaron, malgré que ces installations aient été payées par l’ensemble des lancéens.

Pour une mesure équilibrée et fédératrice.

Lancy doit être et rester une commune unie ! Cessons de tracasser ses habitants, exigeons une zone bleue et un macaron unique pour toute la commune. Les textes de loi le permettent.

Signez et soutenez l’initiative en faveur d’une zone bleue unique sur Lancy.

Télécharger le référendum