Le Parti socialiste bafoue la démocratie directe et enfonce les travailleurs victimes de sous-enchère salariale. C’est avec une très grande consternation que le Mouvement Citoyens Genevois apprend qu’un parti national est prêt à remettre en question notre démocratie directe et toutes les valeurs de ses institutions.

Le Parti socialiste suisse vient de demander que les quotas d’immigrants soient différents selon les régions en fonction du résultat du vote du 9 février sur l’initiative contre l’immigration massive acceptée par la majorité du peuple et des cantons.

Cette manière d’entrevoir la démocratie rappelle les années sombres de notre Histoire.

Le MCG défenseur de nos libertés

Les mauvais perdants du 9 février se révoltent contre la décision du Peuple. Ils préfèrent détruire sournoisement nos libertés fondamentales par des propositions allant à l’encontre de l’unité fédérale helvétique afin de satisfaire l’ogre de Bruxelles.

Face à ces procédés odieux, le MCG ne peut que s’élever contre cette politique destructrice qui ne conduira qu’au chaos et à la misère pour le plus grand nombre.

Le MCG veillera à maintenir nos libertés fondamentales, inscrites dans nos constitutions, et ainsi exigera l’application de cette initiative comme le Peuple en a décidé.

Nous nous opposerons aux diktats du parti socialiste, qui aspire à réduire la démocratie.

Roger GOLAY, Président du MCG

François BAERTSCHI, Secrétaire général du MCG