Élection complémentaire au Conseil Administratif

Forte progression du MCG à Thônex

On assiste à une forte progression du candidat MCG à Thônex, Jean Villette, qui remporte 21,5% de voix, alors que le Mouvement Citoyens Genevois avait obtenu 5,86% des voix lors des élections municipales de 2007.

On assiste ainsi à un renforcement des positions du MCG à Thônex, où la criminalité transfrontalière, les problèmes de circulation venus de France voisine ainsi que d’autres dysfonctionnements deviennent de plus en plus criants. Ces questions devront être sérieusement examinées.
Le MCG tient à féliciter son candidat, Jean Villette, qui a mené une campagne dynamique à Thônex face à des partis politiques figés dans leurs habitudes.

L’Entente croyait pouvoir facilement reconduire le dauphin libéral à la succession d’Isabel Rochat, ce qui n’est pas le cas. En effet, s’il est élu, il n’obtient pas 50% des voix ni les scores de précédentes élections.

Le MCG s’est retrouvé l’arbitre du scrutin entre l’Entente et l’Alternative, démontrant que de plus en plus de Citoyennes et de Citoyens réclament que l’on s’occupe enfin d’eux. Les jeux stériles entre la gauche et la droite ne répondent pas aux attentes d’habitants de plus en plus nombreux à Thônex.

Le MCG donne d’ores et déjà rendez-vous dans une année, pour les prochaines élections municipales à Thônex et dans les autres communes du canton.

Carlos Saraiva-Medeiros
Secrétaire général du MCG

Eric Stauffer
Président du MCG

Votations du 7 mars 2010

Deuxième pilier : la victoire du bon sens

Le MCG relève avec satisfaction que la baisse des rentes du 2e pilier a été balayée par les électeurs genevois. Près de 80% ont dit non à l’abaissement du taux LPP. On remarquera que toutes les communes genevoises ont refusé cette mesure, comme les autres cantons suisses.

C’est la victoire du bon sens. On ne peut pas envisager de réduire à un point tel les revenus des retraités, comme le proposait cette loi. Les électeurs ont compris qu’il était inacceptable de tondre les retraités.

Il est temps d’écouter enfin les Citoyennes et les Citoyens qui réclament des comptes. La Confédération ne pourra pas faire n’importe quoi, grâce au bon sens du Peuple suisse.

Malgré les moyens gigantesques mis en route par les partisans du « oui », les électeurs ne se sont pas laissés abuser.

Votation cantonale : les loyers des Genevois vont encore augmenter

Au niveau cantonal, la loi sur l’énergie a passé de justesse. On notera que d’importantes communes ont voté non. Hélas, les loyers des Genevois vont encore augmenter, ce que dénonce le MCG.

En effet, l’écologie ne doit pas se faire aux dépens des locataires. Si le MCG est favorable aux économies d’énergie ce ne peut être en aucun cas sur leur dos. Le MCG veut un juste partage et non une arnaque écologique

Eric Stauffer
Président du MCG

Du nouveau en Romandie

Le MCR est né

Le Mouvement Citoyen Romand (MCR) vient de se former avec la création de deux mouvements dans les cantons de Vaud et Neuchâtel. Avec le MCG qui représente la 2e force politique du canton de Genève, le MCR compte trois sections cantonales. D’autres militants sont en train de donner naissance à des mouvements ailleurs en Suisse romande, notamment à Fribourg, dans le Jura et dans le Valais. Le MCR fera une prochaine annonce sur ces sections cantonales d’ici au mois de mai.

Le président du MCVD (Mouvement citoyen vaudois) s’appelle Jonathan Newton, son homologue du MCNE (Mouvement citoyen neuchâtelois) est David L’Epée. La présidence du MCR par intérim revient à Eric Stauffer, président du Mouvement Citoyen Genevois (MCG).

Depuis le 11 octobre et l’incroyable victoire du MCG à Genève, qui a recueilli 17 députés sur 100 au Grand Conseil, des appels d’encouragement sont parvenus de toute la Suisse romande et même de toute l’Europes Citoyennes et Citoyens de Suisse romande.

Les vieux appareils politiques ne peuvent plus donner les bonnes réponses aux problèmes d’aujourd’hui. Il est temps de quitter les conflits stériles pour s’intéresser aux vrais enjeux et à la vie des habitants de nos cantons.

Le programme du MCR s’inscrira dans cette ligne initiée par le MCG:

– Rendre le pouvoir aux Citoyens, qui sont oubliés par les partis traditionnels.

– Se placer hors des clivages politiciens traditionnels gauche-droite, qui ont fait faillite.

– D’fendre la proximité menacée par des machines mondialisées et bureaucratiques qui écrasent les Citoyens (Union européenne notamment).

– Préfèrer la cohésion sociale à une mondialisation mal maitrisée.

e. Un important besoin de changement est réclamé par l

– Défendre les Citoyennes et Citoyens romands oubliés par Berne.

François Baertschi
Secrétaire général du MCG