Le MCR est né

Le Mouvement Citoyen Romand (MCR) vient de se former avec la création de deux mouvements dans les cantons de Vaud et Neuchâtel. Avec le MCG qui représente la 2e force politique du canton de Genève, le MCR compte trois sections cantonales. D’autres militants sont en train de donner naissance à des mouvements ailleurs en Suisse romande, notamment à Fribourg, dans le Jura et dans le Valais. Le MCR fera une prochaine annonce sur ces sections cantonales d’ici au mois de mai.

Le président du MCVD (Mouvement citoyen vaudois) s’appelle Jonathan Newton, son homologue du MCNE (Mouvement citoyen neuchâtelois) est David L’Epée. La présidence du MCR par intérim revient à Eric Stauffer, président du Mouvement Citoyen Genevois (MCG).

Depuis le 11 octobre et l’incroyable victoire du MCG à Genève, qui a recueilli 17 députés sur 100 au Grand Conseil, des appels d’encouragement sont parvenus de toute la Suisse romande et même de toute l’Europes Citoyennes et Citoyens de Suisse romande.

Les vieux appareils politiques ne peuvent plus donner les bonnes réponses aux problèmes d’aujourd’hui. Il est temps de quitter les conflits stériles pour s’intéresser aux vrais enjeux et à la vie des habitants de nos cantons.

Le programme du MCR s’inscrira dans cette ligne initiée par le MCG:

– Rendre le pouvoir aux Citoyens, qui sont oubliés par les partis traditionnels.

– Se placer hors des clivages politiciens traditionnels gauche-droite, qui ont fait faillite.

– D’fendre la proximité menacée par des machines mondialisées et bureaucratiques qui écrasent les Citoyens (Union européenne notamment).

– Préfèrer la cohésion sociale à une mondialisation mal maitrisée.

e. Un important besoin de changement est réclamé par l

– Défendre les Citoyennes et Citoyens romands oubliés par Berne.

François Baertschi
Secrétaire général du MCG