Le MCG se renforce : la relève est là !

Nous tenons à remercier nos très nombreux bénévoles qui font un travail formidable sur les stands et qui permettent au MCG de réussir. Grace à eux nous réussissons ainsi à marquer des points et à nous imposer malgré les attaques malveillantes et partiales de certains médias. Mais le MCG se renforce un peu tous azimuts.

 

Versoix

 

Nous tenons avant tout à féliciter Antonio Angelo, qui vient d’entrer au Conseil municipal de Versoix et pourra nous aider de manière précieuse. Nous remercions également Nathalie Demiri qui s’est engagée avec conviction pour le MCG et a fait un excellent travail mais qui doit aujourd’hui se retirer. Nous savons que nous pourrons toujours compter sur elle.

 

Jeunesse MCG

 

Nous félicitons Brice Arduini qui vient de reprendre la présidence de la Jeunesse MCG. Très actif et très dynamique, nous avons pu le voir sur tous les fronts dans les stands et lors de notre assemblée générale, qui tourne avec la camionnette pour que nos manifestations soient réussies. Nous remercions Guillaume Sauty et Michael Telley qui ont fait un important travail parmi les jeunes pour le MCG. Brice Arduini a déjà plein de projets et nous lui souhaitons plein succès.

 

Lancy

 

Armando Couto remplace André Python à la section de Lancy. Nous tenons à remercier André Python, qui assume déjà les fonctions de député et conseiller municipal, pour le travail effectué et nous souhaitons bonne chance à Armando qui est un militant très actif et qui pourra nous aider dans cette commune.

 

Merci à tous pour votre excellent travail et pour votre engagement formidable pour le MCG.

 

Au nom du Bureau directeur :

Le Président Roger Golay

Le Secrétaire général François Baertschi

Bardonnex: coup bas de la gauche contre la démocratie

L’Alternative de gauche a réussi, par une astuce, à saboter les prestations de serment.

C’est un des éléments les plus sacrés de notre démocratie suisse : les élus à une fonction tendent la main, en disant « je le jure » ou « je le promets », au moment de la prestation de serment. Ainsi, l’élu prend un engagement solennel.

Dans son nouveau règlement, qui vient d’être révisé, le Conseil municipal de Bardonnex indique que « chaque conseiller, à l’appel de son nom, peut lever la main droite ». Il ne sera plus nécessaire de prendre un engagement formel par ce geste, qui sera facultatif, ouvrant ainsi la porte au grand « n’importe quoi ». C’est un amendement de l’Alternative de gauche de Bardonnex, qui a imposé cette modification inacceptable.

Ainsi, la prestation de serment va perdre, à Bardonnex, tout son sens, devenant une simple formalité facultative, ce que le MCG dénonce avec la plus grande vigueur.

En Ville de Genève, un conseiller municipal socialiste a déjà dérapé en levant son poing ; une conseillère fédérale du même parti a, elle aussi, failli à son devoir en ne respectant pas le serment et en refusant de lever sa main droite.

Alors que la révision du règlement du Conseil municipal de Bardonnex s’est déroulée dans un esprit constructif, nous nous trouvons, en raison de cette innovation malheureuse, face à une grave dérive de la gauche. Avec un serment qui devient une possibilité et n’engage plus l’élu, nous avons dépassé les bornes de ce qui est supportable.

Bardonnex se retrouve ainsi, sans doute, la seule commune de Suisse à bafouer 721 ans de tradition.

Par respect envers nos électeurs, le MCG s’oppose à ce serment « facultatif » indigne de nos traditions. Nous sommes prêts à lancer un référendum, si aucune autre solution n’est possible.

Olivier Sauty

Conseiller municipal et député

Guillaume Sauty

Conseiller municipal et député

Le MCG se bat pour les résidents dans les communes

–      A Meyrin, la résolution du MCG est acceptée.

–      A Vernier, notre résolution est balayée par la gauche et n’a pas été soutenue par le PLR et l’UDC.

–      A Carouge, la résolution MCG est balayée par la gauche.

 

Le MCG agit dans les communes pour que les résidents de la commune soient choisis en priorité. En effet, il est important que les chômeurs et les jeunes obtiennent des emplois, alors que la concurrence frontalière se développe dangereusement.

 

Victoire à Meyrin


A Meyrin, le 6 mars 2012, la résolution du MCG « demandant d’accorder la priorité, à compétences égales, aux résidents meyrinois (jeunes, chômeurs, etc.) pour l’emploi dans les services de l’administration municipale » a été acceptée par une large majorité du Conseil municipal.

 

Néanmoins, 4 socialistes se sont opposés à ce texte très modéré , on compte 6 abstentions chez les socialistes et les Verts, alors que les PLR, PDC et UDC ont soutenu la résolution. On a été surpris d’assister à l’opposition de socialistes-syndicalistes, qui ne sont pas intéressés à soutenir les chômeurs, les jeunes et les travailleurs de leur commune. Quant à la maire socialiste, Mme Boget, elle s’est illustrée en parlant d’ « odeur nauséabonde ». Les chômeurs et les jeunes de Meyrin ne sont sans doute pas à son goût.

 

Vernier : seul le MCG défend les résidents !

 

Au Conseil municipal de Vernier, le 6 mars, le MCG a également déposé une résolution, qui demandait que l’on prête une attention particulière à l’engagement des résidents verniolans par la Commune.

 

Nous avons insisté sur l’importance d’engager en priorité des jeunes et des chômeurs, ce qui avait notamment été fait à l’époque où le MCG siégeait à la Mairie.

 

Bien que très modérée, notre résolution a été refusée par les socialistes et les Verts mais également par le PLR et l’UDC, qui se sont abstenus. Nous sommes déçus que ces partis ne veuillent pas défendre les habitants de Vernier, les chômeurs et les jeunes. Ils préfèrent que l’on engage des travailleurs frontaliers et que l’on laisse dans le désarroi les habitants de Vernier.

 

Carouge : la gauche se moque des chômeurs et des jeunes !


Au Conseil municipal de Carouge, le 28 février, le MCG a déposé cette résolution : « Emploi : priorité absolue aux résidents carougeois dans les services de l’administration municipale ainsi que dans les fondations de droit communal ». Nous demandions un effort d’insertion dans le monde du travail – ou de réinsertion – pour les jeunes et les demandeurs d’emploi, en leur accordant la priorité dans les emplois de la commune, plutôt que d’engager des frontaliers.  Nous proposions également que les postes sensibles – chefs de service ou ressources humaines – ne soient pas attribués à des frontaliers.

 

Si le PLR, le PDC et l’UDC ont accepté l’examen en commission de la résolution MCG, la gauche a refusé d’entrer en matière. L’emploi des jeunes, les chômeurs et le sort des travailleurs de Carouge ne les intéressent sans doute pas.

 

Si le MCG se réjouit de certains progrès dans les communes, avec notamment la victoire de Meyrin, il reste encore beaucoup de travail.

 

Le MCG est décidé à se battre pour l’emploi et pour les jeunes !

 

Jean-François Girardet

Conseiller municipal MCG de Meyrin

 

Sandro Pistis

Conseiller municipal MCG de Carouge

 

Thierry Cerutti

Conseiller municipal MCG de Vernier