Le scandaleux processus de recrutement du directeur de la Bibliothèques de la Ville de Genève vient de s’achever par un résultat surprenant. C’est la preuve flagrante de ce que nous dénonçons depuis longtemps.

Après la sulfureuse Valérie Garbani, engagée comme juriste à la GIM (Gérance immobilière de la Ville de Genève), ancienne élue socialiste de Neuchâtel bien connue pour ses frasques, c’est au tour de la candidate socialiste malheureuse au Conseil d’Etat Véronique Purro d’être pistonnée à la direction de la Bibliothèque de Genève. Cette ancienne chef du Service social de la Ville se retrouve parachutée à ce poste.

Plus grave encore, le poste est mis au concours pour la troisième fois en deux ans – gestion condamnée par la Cour des comptes -, ce qui a coûté des sommes très importantes. Un haut fonctionnaire a pourtant gagné ce concours mais malheureusement il n’avait pas la bonne carte de parti ou le bon piston.

On apprend avec consternation que la Ville de Genève ne se contente pas maladroitement d’engager des frontaliers européens puisque ses annonces étaient publiées jusqu’au Québec. Le Conseil administratif nous indiquait jusqu’ici qu’il était obligé d’engager des frontaliers en raison des accords bilatéraux, mais nous apprenons maintenant que l’Europe s’étend jusqu’au Canada.

 

Carlos MEDEIROS                                    Claude JEANNERET

Président section Ville de MCG          Conseiller municipal MCG Ville de Genève