kunzler-natureRas-le-bol des fondamentalistes et de leurs alliés. A Genève, les inscription « vélos » peintes sur le sol n’ont aucun effet contraignant, selon un avis de droit demandé par le TCS. Et pourtant les scootéristes et motards se font « coller ». En effet, ce sont les panneaux qui font autorité et non les indications au sol, selon les indications des autorités fédérales.

Les directions des deux départements, menés par les conseillers d’Etat Michèle Künzler et Pierre Maudet, allient à la fois l’incompétence et le racket envers les citoyens.

Le Gouvernement s’attaque aux deux-roues !

Face au désastre que le Conseil d’Etat a orchestré au niveau de la circulation et du parking, les citoyens sont contraints de se reporter sur les deux-roues, dont les motos et les scooters. Maintenant, la politique insensée du Gouvernement cible les motards et scootéristes. Le TCS conseille à ceux-ci de contester ces amendes qui n’ont aucune base légale, si ce n’est les délires circulatoires de certains.

Le MCG refuse ce type de société que nous proposent certains extrémistes soutenus par le Conseil d’Etat genevois.

Nous nous opposons à ce racket ridicule qui n’a aucune base légale et qui démontre l’incompétence du Gouvernement actuel.

 

Eric STAUFFER

Président d’honneur du MCG

 

Roger GOLAY

Président du MCG