Stands MCG le 1er juin

Le stand du MolardVenez sur les stands MCG samedi 1er juin

–         Au Molard – de 9h30 à 14h (ou plus tard en fonction de la météo)

–         Au Grand-Lancy –près de la Migros des Palettes – de 9h à 13h

–         A Meyrin – place des Cinq-Continents

–         Place des Augustins (rue de Carouge, à l’entrée de la Coop) – de 10h à 12h

–         A Carouge – place du Marché – Campagne contre la hausse d’impôt pour le référendum du MCG – DE 9H30 à 13H

– A Balexert de 9h à 11h.

– A Versoix, près de la Migros.

Nos stands MCG, on y vient et on y revient!

Grillades du MCG dimanche 2 juin 2013

grilladesLa section Bernex, avec l’aide de nos amis de Lancy, organise ses traditionnelles grillades du MCG le 2 juin 2013.

Le lieu: le Signal de Bernex. Nous nous retrouvons dans la parc au pied du Signal de Bernex, point le plus élevé de cette partie du canton, pour le repas de midi et une partie de l’après-midi..

(en cas de pluie, nous irons sous les serres de Jean Fontaine à Lully.

Il s’agit d’un buffet canadien géant. Tout le monde peut venir,que vous soyez membres, familles, amis, sympathisants, vous êtes tous les bienvenus.

Pour la bonne réussite de la fête,chaque participant doit prendre: un aliment salé (repas) et un aliment sucré (dessert).

La section de Bernex s’occupe de la logistique, des tables, bancs, tente et sono. Si vous avez un mini-grill, vous pouvez le prendre on n’en a jamais de trop.

Organisation: Florian Gander (florian.gander@mcge.ch), Président de la section MCG de Bernex.

Signez l’initiative municipale de Vernier

Pour en finir avec les rues fermées !MCG

Stop à l’asphyxie de Vernier !

Télécharger l’initiative
PAGE1

Télécharger l’initiative
PAGE2

La circulation est devenue catastrophique, suite à des mesures d’aménagements insensées qui ont conduit à la fermeture de la route de Vernier, à l’entrée du village. Il faut changer cette politique qui cause du tort aux habitants de notre commune, aux commerçants et asphyxie notre commune.

Rouvrons le Village de Vernier aux habitants

Une initiative municipale vient d’être lancée pour pouvoir à nouveau circuler normalement. L’entrée du village de Vernier doit être de nouveau ouverte, après la mesure absurde de fermeture qui a été décidée par les autorités cantonales avec l’appui du Conseil administratif. Nous demandons la réouverture de la route de Vernier.

Mettons fin aux perturbations inacceptables

En réalité, contrairement aux allégations de la DGM (Direction générale de la mobilité), ces mesures provoquent d’importantes perturbations non seulement pour les habitants de Vernier village, mais également pour les consommateurs souhaitant se rendre dans les commerces et qui doivent dorénavant faire un détour de plus d’un kilomètre pour rentrer et/ou sortir de chez eux.

Pour mieux vivre à Vernier

L’initiative propose d’ouvrir à nouveau la route de Vernier, afin de libérer une partie importante de la commune et d’empêcher sa mort lente. Si rien n’est fait, la qualité de vie des habitants et la survie des commerces sont menacés. Il faut mettre fin à cette asphyxie.

Gérons mieux le trafic de transit

L’initiative propose d’accompagner l’ouverture de la route de Vernier par des mesures adéquates. En particulier, nous demandons une modération du trafic de transit par des moyens intelligents autres que l’asphyxie totale.

Evitons la mort de Vernier

Face à cette situation inacceptable, des habitants de la commune hors partis et des membres du MCG (Mouvement Citoyens Genevois) ont décidé de lancer une initiative, pour éviter la mort lente de Vernier. Aidez-nous avant qu’il ne soit trop tard !

Diminuons la pollution

Contrairement aux allégations de la DGM, la pollution sur les routes de Vernier et du Nant d’Avril augmente et envahit Vernier. En rendant la mobilité aux véhicules, la réouverture permettra une diminution de la pollution

Les Bus TPG circuleront mieux

Le nouveau parcours, par l’ancienne route de Vernier (à la Croisette), évite tout ralentissement des bus et leur permet de circuler librement sur la route de Vernier (28,19 et 6) mais aussi sur la route du Nant-d’Avril, ce qui n’est plus le cas depuis la fermeture.

Thierry CERUTTI – Sébastien RUFFIEUX – Jean-Claude HUGGEL

Renseignements : tél. 079 941 48 02

Télécharger l’initiative
PAGE1

Télécharger l’initiative
PAGE2

Le PLR tremble et mord comme un petit roquet

Mauro Poggia.
Mauro Poggia.

Mauro Poggia, conseiller national et vice-président du MCG, réagit suite aux attaques du PLR.

Dans un article d’une rare malhonnêteté intellectuelle, publié vendredi 24 mai dans Le Temps, mué pour la circonstance en organe de propagande du PLR, Alain-Dominique Mauris, Président de ce même parti, s’en prend violemment au MCG, enjoignant « les électeurs » à ne pas se laisser tromper par lui. Pour sa démonstration de pacotille, Monsieur Mauris n’hésite pas à sélectionner sciemment les faits qui l’arrangent, et à déformer les propos d’un conseiller municipal, les sortant de leur contexte, et, pire encore, en les attribuant à un parti tout entier. Alors que le travail unanimement reconnu d’Eric Stauffer à Onex démontre les capacités de l’intéressé et la distinction qu’il y a à faire entre le combat politique et l’activité de magistrat, Monsieur Mauris se permet d’affirmer avec une suffisance crasse qu’une « fois au pouvoir, l’élu MCG se tait ». Il fallait oser et il fallait être sacrément aux abois pour le faire.

roquetLe fait que le PLR désigne son adversaire pour les élections de cette année, ailleurs que dans les rangs de l’Alliance de gauche, ou même de l’extrême gauche, dont le retour au Grand Conseil est probable, est significatif à deux points de vue au moins :

D’une part, les « têtes pensantes » du PLR considèrent profitable de continuer à stigmatiser le MCG en tant que parti d’extrême droite, alors que tout observateur honnête de la vie politique genevoise a constaté depuis longtemps que tel n’est manifestement pas le cas. Aucun journaliste sérieux ne s’hasarderait d’ailleurs aujourd’hui à le prétendre, ni même à le penser. Mais Monsieur Mauris, depuis le bocal à poissons (pas rouges) à travers lequel il regarde le monde, pense qu’en agissant de la sorte, au mieux, il convaincra les électeurs de la droite modérée de ne pas s’approcher de la bête hideuse ou, au pire, si ces même électeurs se laissaient malgré tout séduire par le MCG, ils n’oseraient pas, espère-t-il, en parler autour d’eux, de peur d’être, eux aussi, répudiés par la Genève bien-pensante.

D’autre part, cette attaque virulente et clairement outrancière, exprime la crainte légitime du PLR, et à travers lui de l’Entente, de perdre des sièges au profit du MCG, qui, tout en défendant les principes de base de l’économie libérale, a su, à la fois, redonner un sens à la vision humaniste de la société, trop souvent piétinée par le PDC au profit du pouvoir de l’argent, et fixer les limites d’un « laisser faire, laisser aller » qui, par la libre circulation des personnes, a démontré, dans notre canton, la vulnérabilité de notre marché de l’emploi.

Alors, oui, Monsieur Mauris, vous avez raison d’avoir peur ! Car votre vision étriquée de la politique, votre incapacité à créer au sein de votre nouveau parti, une cohésion entre de vrais radicaux humanistes et de purs ultra-libéraux, implique un risque réel, et déjà concrétisé, de défections au profit du MCG, qui a su prouver qu’il était tout simplement…ce que vous n’êtes plus capable de représenter et ce que vous ne serez jamais capable d’être.

Mauro Poggia

Venez sur les stands MCG le samedi 25 mai

MCGLa campagne du MCG se poursuit avec des stands à travers Genève. Le Mouvement Citoyens Genevois présente ses idées, ouvre le débat, permet des occasions de rencontre. Tous ensemble pour le changement. Ce samedi 25 mai, voilà les lieux où nous retrouver.

–         Au Molard – de 9h30 à 14h30

–         Au Petit-Lancy – route de Chancy – de 9h à 13h

–         A Meyrin – place des Cinq-Continents – 9 h – 13h

–         Place des Augustins (rue de Carouge, à l’entrée de la Coop) – de 9h30 à 12h

–         Rue de la Servette (angle entre la Migros et Mac-Donald)  – de 10h30 à 13h

–         A Carouge – place du Marché – Campagne contre la hausse d’impôt pour le référendum du MCG – DE 9H30 à 13H Le stand du Molard

Les stands du MCG vous attendent le 18 mai!

Place du Molard

Venez sur les stands MCG samedi 18 mai!

Comme chaque samedi, le MCG organise des stands à travers le canton. En raison du week-end de la Pentecôte, nous serons présents dans deux lieux seulement. Mais n’hésitez pas à venir prendre l’apéritif, à nous dire bonjour et à vous tenir au courant de la campagne.

–       AU MOLARD – de 10h à 13h

–         A CAROUGE – place du Marché – Campagne contre la hausse d’impôt pour le référendum du MCG – DE 9H30 à 13H

Ville de Genève: l’anarchie gauchiste du Conseil municipal

Photo Caruso
Photo Caruso

Le Président Rielle n’a fait preuve d’aucune autorité, ce qui a déjà été constaté auparavant.

Suite à une provocation inacceptable et contraire au bon déroulement du Conseil municipal, le PS et les Verts ont pris en otage les conseillers municipaux en arborant des pancartes publicitaires tous azimuts en séance pleinière alors que c’est formellement interdit.

Les socialistes n’ont pas obéi aux injonctions de leur président qui n’a pas pu s’imposer et faire la police d’audience pour rétablir l’ordre, créant ainsi les conditions d’une levée de séance. Les anarchistes en question ont largement profité de ce laxisme pour faire passer des messages hors débat.

Dans l’escalade de cette provocation, l’un de nos conseillers municipaux a répondu par un propos qui se plaçait au même degré de polémique. Il a mis en cause une affiche ambiguë laissant apparaître une personne vraisemblablement mineure ainsi qu’un clip au contenu inapproprié, le tout recevant un financement des contribuables de la Ville de Genève. Sur le fond, sa critique était justifiée mais hors du contexte du débat qui devait avoir lieu au Conseil municipal à propos de la plaine de Plainpalais.

 

Le Mouvement Citoyens Genevois a toujours soutenu les différences entre individus et en ce qui concerne l’homosexualité le MCG s’est toujours engagé sur les textes parlementaires du Grand Conseil afin de défendre ces personnes. A ce propos, des parlementaires MCG au Grand Conseil ont signé des résolutions pour lutter contre l’homophobie. Contrairement, à ce que laisse entendre une certaine presse mal informée.

 

Nous regrettons vivement l’agitation constante de la gauche au sein du Conseil municipal.

 

 

Roger GOLAY

Président du MCG

 

Carlos MEDEIROS

Président de la section MCG Ville de Genève

 

Pascal SPUHLER

Chef du groupe MCG au Conseil municipal

 

 

 

Ville de Genève: l’anarchie gauchiste du Conseil municipal

Le Président Rielle n’a fait preuve d’aucune autorité, ce qui a déjà été constaté auparavant.

Suite à une provocation inacceptable et contraire au bon déroulement du Conseil municipal, le PS et les Verts ont pris en otage les conseillers municipaux en arborant des pancartes publicitaires tous azimuts en séance pleinière alors que c’est formellement interdit.

Les socialistes n’ont pas obéi aux injonctions de leur président qui n’a pas pu s’imposer et faire la police d’audience pour rétablir l’ordre, créant ainsi les conditions d’une levée de séance. Les anarchistes en question ont largement profité de ce laxisme pour faire passer des messages hors débat.

Dans l’escalade de cette provocation, l’un de nos conseillers municipaux a répondu par un propos qui se plaçait au même degré de polémique. Il a mis en cause une affiche ambiguë laissant apparaître une personne vraisemblablement mineure ainsi qu’un clip au contenu inapproprié, le tout recevant un financement des contribuables de la Ville de Genève. Sur le fond, sa critique était justifiée mais hors du contexte du débat qui devait avoir lieu au Conseil municipal à propos de la plaine de Plainpalais.

Le Mouvement Citoyens Genevois a toujours soutenu les différences entre individus et en ce qui concerne l’homosexualité le MCG s’est toujours engagé sur les textes parlementaires du Grand Conseil afin de défendre ces personnes. A ce propos, des parlementaires MCG au Grand Conseil ont signé des résolutions pour lutter contre l’homophobie. Contrairement, à ce que laisse entendre une certaine presse mal informée.

Nous regrettons vivement l’agitation constante de la gauche au sein du Conseil municipal.

Roger GOLAY

Président du MCG

Carlos MEDEIROS

Président de la section MCG Ville de Genève

Pascal SPUHLER

Chef du groupe MCG au Conseil municipal

Tolérance zéro pour lutter contre l’insécurité

L’insécurité a pris des proportions tout à fait inacceptables dans la région.

Les récents faits divers (notamment des braquages de banques) sont le signe de cette dégradation. Le MCG estime que cette situation ne peut plus continuer et qu’elle a été encouragée par la faiblesse de nos autorités.

Nous intervenons au niveau cantonal. Mais le rôle de la commune est également important, en particulier pour la prévention.

Le MCG estime qu’il faut se donner les moyens suffisants, en moyens humains et dans la vidéosurveillance au bon endroit, pour améliorer cette situation et protéger les Citoyennes et les Citoyens.

Ras-le-bol des cambriolages

Les cambriolages se multiplient.. C’est devenu insupportable pour de nombreux habitants qui doivent en subir les conséquences.

Il est clair que cette criminalité est encouragée par l’abandon des postes-frontière et la limitation du travail de surveillance, par manque de personnel.

Le MCG se bat contre cette dérive. Nous avons notamment organisé au printemps 2010 trois manifestations à Moillesullaz, à Vallorbe (Vaud) et au Locle (Neuchâtel). Mais les partis gouvernementaux de gauche et de droite font tout pour démanteler le système douanier en lui refusant les moyens, tout en faisant de beaux discours.

Au niveau municipal, il faut agir dans le domaine de la prévention.

La vidéo-surveillance dans certains points sensibles, par exemple près des commerces ou des parkings, peut être utile. Mais elle est insuffisante.

L’important est d’avoir la meilleure visibilité possible des forces de sécurité communales et cantonales. En particulier, la police municipale doit avoir les moyens suffisants pour faire son travail de prévention.

C’est un moyen d’agir au mieux contre ce phénomène qui pourrit la vie de nombreux habitants de notre commune.

Priorité à la formation des résidents genevois

Il manque des infirmières diplômées pour travailler dans nos hôpitaux. Un effort de formation est nécessaire mais il ne doit pas être réalisé n’importe comment.

Actuellement, un projet prévoit de former du personnel médical conjointement avec la France et la Suisse, Ce que nous ne pouvons pas accepter parce que les résidents genevois se retrouveront encore plus écartés qu’ils ne le sont aujourd’hui. Nous sommes scandalisés de constater que les institutions municipales, soucieuses de limiter leurs coûts de fonctionnement, n’accordent plus la priorité de l’emploi aux résidents genevois et engagent sans scrupule du personnel frontalier qualifié et formé à l’étranger.

Le MCG veut encourager la formation des jeunes répondant au marché du travail dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la sécurité. Il propose que des mesures financières incitatives invitant les institutions locales (publiques ou privées) à offrir des places de stages de formation à des jeunes résidents genevois en priorité.

Cris du coeur

Suite à la publication de notre journal Le Citoyen, nous avons reçu de nombreuses réactions dont celles-ci:

Bonjour.

Vous avez tout à fait raison sur les points que vous reprochez concernant le bon fonctionnement de notre République.

J’ai fait installer la fibre optique dans mon appartement et je ne vous dis pas la qualité du travail exécuté par qui??? des frontaliers. Sur les huit qui ont défilé ici, seul un était bien de chez nous: Swisscom.

Quant au travail, on voit que la bienfacture est passée à la trappe.

 

Concernant les prisons, il y a un système qui est intéressant, parce qu’appliqué aux étudiants d’une uni du côté de Lille. N’ayant pas assez de studios pour les universitaires, la Mairie a fait installer des containers, modifiés ceux-ci pour la question sanitaire, électrique etc…., mais qui a l’avantage que ces habitations sont déplaçables. Et tout le monde est content, car c’est un système de logement rapide et pas cher, vu que la structure est déjà faite.

 

A quand Geneve se décidera-t-elle d’utiliser ce système, même provisoire, car s’échapper d’un container en acier…..

Ou encore ce cri du coeur:

Vous rendez-vous compte,

M. Stauffer, est pas encore Conseiller d’Etat, depuis la fondation du parti.

Lui, on l’aimerait bien à l’Exécutif Cantonal.