Le MCG soutient Olivier Jornot

Réuni en Assemblée des délégués, jeudi 30 janvier à 19h15, le Mouvement Citoyens Genevois a décidé à l’unanimité, moins 4 abstentions, de soutenir la candidature de Monsieur Olivier Jornot face à Maître Pierre Bayenet pour la fonction de Procureur général de la République et canton de Genève.

Monsieur Olivier Jornot, Procureur général en fonction, a répondu globalement aux attentes en matière de lutte contre la criminalité. En effet, nous constatons que son engagement va dans la bonne direction même s’il reste encore un énorme travail à accomplir.

La vision de la justice de Maître Pierre Bayenet, que nous estimons très laxiste face à la criminalité, ne nous convient absolument pas.

Par conséquent, nous maintenons notre confiance à l’égard de Monsieur Olivier Jornot, tout en observant avec attention les politiques menées par le Ministère public.

Roger GOLAY, Président du MCG

François BAERTSCHI, Secrétaire général du MCG

Utilisation de notre logo hors contexte: le MCG ne cautionne pas une affiche

Le MCG a appris avec consternation que son logo est utilisé de manière inappropriée. Nous nous distancions clairement d’une affiche sur l’islam qui concerne la prochaine initiative contre l’immigration massive et qui comporte abusivement le logo du MCG.

Le MCG s’est toujours opposé aux prises de positions racistes, antisémites, islamophobes ou haineuses envers une catégorie de notre population. Nous défendons les résidents genevois et réclamons une préférence cantonale, pour tous les habitants de notre canton. Nous nous opposons à l’immigration excessive et à la concurrence désastreuse sur le marché du travail, qui menace les Genevois, les Suisses et tout autant les résidents étrangers établis depuis de nombreuses années et intégrés.

Nous exigeons le retrait du logo du MCG sur des affiches, qui ne correspondent en rien à la ligne politique du MCG.

Roger GOLAY

Président du MCG

Mobilisons-nous sur les stands!

Venez sur nos stands – communs avec l’UDC – samedi 25 janvier 2014, pour les votations du 9 février prochain!

Au Molard de 10h à 15h

A Meyrin, devant le centre commercial des Cinq-Continents.

Nous ferons campagne en faveur de la maîtrise du flux de frontaliers, en militant pour le OUI à l’initiative contre l’immigration massive.

Nous nous mobilisons contre la surdensification aveugle qui va bloquer la construction de logement par des mesures mal conçues.

Venez nous rejoindre! Merci à tous.

Elections du 9 février: rendez-vous importants

La campagne pour les élections du 9 février bat son plein.

Samedi 18 janvier au Molard 10h-15h

Venez sur le stand commun MCG-UDC pour soutenir l’initiative contre l’immigration massive et l’afflux de frontaliers

Conférence organisée lundi 20 janvier à Uni-mail (salle A160) – 19h30

« Immigration subie ou immigration choisie »

Sur l’initiative contre l’immigration massive et l’abus de frontaliers

Par le conseiller national UDC Luzi Stamm

Les militants MCG sont les bienvenus

Mobilisation du MCG à Meyrin avec nos cousins de l’UDC

Venez sur le stand commun MCG-UDC à MEYRIN, devant le centre commercial (place des Cinq-Continents).

Nous serons présents durant trois samedis: les 18, 25 janvier et 1er février

Nous pourrons ainsi nous rencontrer mais également soutenir l’initiative contre l’immigration massive et l’afflux de frontaliers et le référendum contre la surdensification. Il convient de s’unir pour s’opposer à tout ce qui peut détruire le fragile équilibre de notre République Genève et de notre Confédération.

Venez nous rencontrer dans la bonne humeur devant le centre commercial de la cité de Meyrin.

Stop à l’afflux de frontaliers

Vos emplois ? Les associations patronales s’en moquent

Les associations économiques préfèrent multiplier les spéculations concernant les éventuelles réactions de l’l’Union européenne et brandir des menaces infondées. Pourtant, les objectifs de l’initiative sont clairs: l’initiative contre l’immigration de masse ne veut ni un gel complet de l’immigration, ni la résiliation des accords bilatéraux avec l’UE. En revanche, elle donne au Conseil fédéral le mandat de rouvrir des négociations avec l’UE sur la libre circulation des personnes afin que la Suisse retrouve un contrôle et une gestion autonomes de l’immigration. La Suisse doit à nouveau pouvoir décider elle-même qui a le droit de venir en Suisse, pour combien de temps et quand les immigrants doivent à nouveau quitter le pays. Voilà la seule manière de redonner à la Suisse l’indispensable marge de manœuvre dont elle a besoin pour gérer l’immigration.

L’immigration démesurée que subit aujourd’hui la Suisse – 85’000 personnes en chiffre net en 2013 – menace notre liberté, notre sécurité, le plein emploi, le paysage et finalement notre prospérité. L’initiative populaire « contre l’immigration de masse » redonne à la Suisse la marge de manœuvre lui permettant de ramener l’immigration à un nouveau supportable et raisonnable. Cette politique répond à l’intérêt général, et non seulement aux intérêts particuliers de quelques milieux.

(ce communiqué que nous publions ci-dessus a été rédigé par l’UDC-Suisse)