Nous assistons à un plagiat honteux des propositions du MCG et surtout trois ans ont été perdus par la faute des autres partis politiques. Ils ont combattu pendant cette période nos propositions et fait perdre un temps précieux aux locataires genevois qui paient les pots cassés.

Le MCG, depuis trois ans, réclame que la Ville de Genève consacre 100 millions à la construction de logements. C’était notre proposition phare de 2011 mais elle a été bloquée par les autres partis. Ceux-ci se réveillent à l’approche des prochaines élections et en particulier la conseillère administrative PS Sandrine Salerno qui a le culot de proposer 35 millions.

Nous relèverons au passage la traîtrise du PDC qui a amendé en commission notre proposition en la réduisant de 20 millions de francs.

Nous devons souligner le drôle de jeu du PLR qui, après avoir combattu notre projet d’arrêté déposéele 8 juin 2011, réclamant une dotation de 100 millions pour la Fondation du logement social, demande au Conseil administratif d’investir davantage d’argent.

A quel jeu jouent-ils ?

Les locataires sont les victimes de ces procédés politiciens alors que nous attendons tous que les logements sortent de terre au plus vite. Nous ne pouvons pas jouer avec la qualité de vie des Genevois pour des raisons politiciennes. Il n’est pas acceptable de prendre les habitants de la Ville de Genève en otage parce que la majorité municipale fait de la politique politicienne avec un dogmatisme dépassé. Nous demandons une défense réelle des citoyens en empoignant les problèmes avec détermination comme le fait le MCG depuis ses débuts.

Roger GOLAY, Président du MCG

Pascal SPUHLER, Chef du groupe MCG en Ville de Genève

Carlos MEDEIROS, Responsable de la section Ville de Genève

Daniel SORMANNI, Conseiller municipal