Elections européennes du 25 mai: ras-le-bol des Citoyens contre les partis traditionnels!

Les électeurs ont donné une giffle magistrale à des structures sclérosées.

A travers toute l’Europe, les électeurs ont exprimé un désaveu aux partis politiques traditionnels et au modèle bureaucratique de Bruxelles. Les citoyens ont signifié leur ras-le-bol envers le modèle de l’Union européenne qui a fait faillite, tel est le sens du vote du 25 mai dernier.

La Fédération des mouvements citoyens de l’Arc alpin (FMCA) se réjouit de ce premier sursaut. Mais il n’y aura pas de solution sans une nouvelle définition de ce que doit être l’organisation de l’Europe. Ce n’est pas à Bruxelles que nous trouverons une issue à cette crise mais par l’essor des mouvements citoyens qui représenteront les aspiration des habitants de notre continent.

La FMCA propose une alternative dans l’Arc alpin, afin d’organiser différemment nos sociétés dans un cadre démocratique proche des citoyens. C’est cet idéal qui fédère des citoyens pour rendre possible un réel espoir loin du modèle bruxellois qui a fait faillite.

Nous saluons le 25 mai comme un pas important en direction de notre idéal.

Eric Stauffer, Président de la FMCA

Jean-Marc Fonseca, du Mouvement citoyens du pays niçois (MCPN)

M. Chiaberto
, du Mouvement Citoyens de Savoie (MCSE)