Le MCG dénonce une violation inacceptable du secret de fonction. Le Procureur général sera saisi.

Nous apprenons que la conseillère administrative (Ensemble à gauche) de Carouge, Mme Jeannine De Haller, a suivi le bon sens du MCG. Elle a décidé de renoncer à un appartement communal de la Fondation du Vieux-Carouge, 1600 francs pour un revenu annuel de 270’000 francs par an, suivant ainsi les recommandations du MCG. Les attaques mensongères ont fusé ce week-end.

Attitude impeccable du MCG

Dans un communiqué de presse, le Bureau de la Fondation du Vieux-Carouge, constitué de deux PLR, d’un socialiste et d’un vert, met en cause l’attitude de la représentante du MCG à la Fondation. Or, elle a été impeccable. La représentante du MCG a été la seule à demander, le 20 novembre par courriel, de suspendre l’attribution de l’appartement à Mme Jeanine De Haller et de réexaminer cette affaire réalisée dans une précipitation orchestrée. La présidente PLR a répondu le même jour, refusant de suspendre cette décision et n’a pas communiqué l’e-mail de la représentante MCG aux autres membres de la Fondation.

Après mûre réflexion et ne pouvant cautionner pareilles méthodes d’attribution, notre représentante du MCG a décidé de démissionner.

Nous ne mangeons pas de ce pain-là !

Le MCG ne mange pas de ce pain-là et dénonce l’attitude des partis en place qui ne veulent pas changer leurs pratiques douteuses. Face à des personnes honnêtes et faisant preuve de courage, ils multiplient l’insulte mensongère et les attaques de bas niveau. Le Bureau du Conseil de Fondation, à l’origine du scandale, traite le MCG de menteur. Jusqu’où vont-ils afin de pouvoir appliquer la politique des copains et des coquins ?

A voir le ton du représentant des Verts, M. Pierre Maulini, siégeant à la Fondation depuis 2007 et donc connaissant les pratiques, on s’étonne de ses déclarations. Il insulte tous ceux qui demandent les réformes qu’il n’a jamais proposées depuis des années.

Violation grave du secret de fonction

En revanche, la déclaration de M. Pierre Maulini dans le « 20 Minutes » du vendredi 28 novembre est une violation flagrante du secret de fonction.

Notre représentante MCG respecte scrupuleusement la loi et refuse toute violation de secret de fonction, ne pouvant ainsi répondre aux attaques mensongères de M. Pierre Maulini.

La loi étant la même pour tous, nous allons dénoncer auprès du Procureur général cette violation du secret de fonction.

« Bal des faux-culs » : le chef d’orchestre

A force de traiter les autres de « faux-culs » dans les médias, ce Monsieur Maulini devrait se remettre en question, ne pas couvrir des dysfonctionnements inacceptables et suivre les directives de la Cour des comptes émises en 2011 déjà. Ce qu’il n’a apparemment pas fait, vu la situation actuelle.

Roger GOLAY, Président du MCG

Sandro PISTIS, Responsable de la section MCG-Carouge

François BAERTSCHI, Secrétaire général du MCG