Le MCG a tenté d’avoir un vrai débat sur l’immigration, sur fond d’intimidation à la tribune, d’insultes de la part de partis dogmatiques. C’est inquiétant alors que l’intérêt général devrait l’emporter.

 

Alors qu’Eric Stauffer s’exprimait, une émeute agressive et violente a envahi la tribune du Grand Conseil en prenant en otage les députés. Ce lieu sacré du Grand Conseil a été violé. C’est plus qu’une faute, c’est un crime contre la démocratie.

Cette manifestation insupportable pour les vrais démocrates ne fera pas céder le MCG qui veut en toute liberté traiter de manière responsable le problème de l’immigration et de la crise syrienne, pour trouver des solutions efficaces.

Les mesures d’urgence que nous avons réclamées lors de la séance spéciale du Grand Conseil avaient comme ambition de trouver des solutions immédiates à cet afflux massif de réfugiés syriens.

A peine le MCG avait-il lancé sa résolution demandant une aide d’urgence sur place, que le Conseil fédéral a suivi cette mesure de bon sens, en libérant des fonds importants pour la Syrie. Nous sommes particulièrement fiers d’avoir ouvert la voie à des propositions utiles et efficaces. Il faut suivre cette ligne initiée par le MCG.

Il est à noter l’hypocrisie d’une certaine gauche et d’un centre donneur de leçons à propos des migrants. Ils demandent un accueil massif de requérants mais pas chez eux.

Lors de cette séance extraordinaire, le conseiller d’Etat MCG Mauro Poggia a expliqué des éléments factuels, en particulier l’effort très important déjà fourni par le canton de Genève pour les réfugiés. Il a relevé que la question de la répartition des réfugiés entre cantons, à la défaveur de Genève, a déjà été posée par le conseiller national MCG Roger Golay à Berne et il pourra s’en expliquer en commission sociale du Grand Conseil où la résolution a été renvoyée de justesse.

Les questions des trois résolutions MCG et UDC sont en effet pertinentes et méritent un débat, qui a été en partie avorté. Et c’est dommage.

Le MCG continuera, malgré toutes les intimidations, à défendre les citoyens genevois.

 

Jean-Marie VOUMARD, Chef du groupe MCG au Grand Conseil

Carlos MEDEIROS, Vice-Président du MCG

François BAERTSCHI, Secrétaire général du MCG