Usine : porte ouverte à l’exclusion !

Un conseiller municipal MCG se voit refuser l’entrée lors des « portes ouvertes ».

Ce samedi 7 novembre était une journée « porte ouverte » au lieu alternatif dit « l’Usine », subventionné à coup de millions et plus grand débit de bière genevois. Les conseillers municipaux de la Ville de Genève, issus de tous les partis, étaient même invités par courriel à participer à la visite de ces lieux.

Le conseiller municipal MCG Jean-Philippe Haas s’est donc rendu à l’Usine où il a été reconnu par les permanents du lieu alternatif. Il lui a été signifié qu’il ne devait pas rentrer. Il lui a même été précisé que les autres conseillers municipaux du MCG, mais aussi de l’UDC, du PLR et du PDC n’étaient pas les bienvenus dans ce lieu alors qu’ils avaient été instamment invités à se rendre à l’Usine « suite aux questions et phantasmes » ( !), qui s’étaient exprimés lors du dernier Conseil municipal.

Ce comportement est une conséquence du débat démocratique qui a eu lieu au Conseil municipal sur l’Usine et n’a pas convenu aux permanents de cette institution.

Cette réaction n’encouragera pas les élus à voter le retour intégral des subventions. Il est inacceptable qu’un lieu dit public refuse des élus du peuple qui se voient empêchés d’entrer dans un centre qu’ils subventionnent lourdement.

L’Usine a montré son vrai visage lors de cette journée porte ouverte. De ce fait, on peut émettre des doutes sur le bon fonctionnement de cet établissement et le bon usage des subventions.

Roger GOLAY, Président du MCG

François BAERTSCHI, Secrétaire général du MCG