LA FACTURE S’ALOURDIT GRAVEMENT

Nouveau dérapage du chantier du CEVA !

Les craintes exprimées par le MCG se confirment de plus en plus. La presse s’est fait l’écho cette semaine de « nouveaux signes de dérapage », selon la Tribune de Genève, qui évoque un nouveau dépassement de 8 millions de francs dû à une erreur sur le chantier du CEVA.

Cela fait suite à un surcoût de 15 millions, révélé récemment, sur les gares du CEVA conçues par l’architecte Jean Nouvel.

Le MCG constate que ce chantier mégalomane n’en finit pas de réserver de nouvelles mauvaises surprises avec des dérapages qui alourdissent les coûts de ce projet.

Il convient d’ajouter les aménagements extérieurs très coûteux pour le canton et les communes, qui s’ajoutent à la facture finale.

Les Genevois ont été trompés

Nous devons également prendre en compte l’édification future à coups de milliards de la nouvelle gare souterraine de Cornavin, qui devra être construite essentiellement afin de pouvoir accueillir le trafic du CEVA. Cela s’ajoute aux autres dépenses.

Les électeurs genevois ont été trompés. S’ils avaient su le coût réel, pour une efficacité plus que douteuse, ils auraient sans doute refusé ce projet mégalo et mal conçu.

3 milliards pour une poignée de frontaliers

Nous avions annoncé 2,5 milliards et nous pouvons maintenant craindre que nous étions bien au-dessous de la note finale qui va probablement dépasser les 3 milliards pour quelques milliers de frontaliers.

N’oublions pas que ce projet avait été annoncé, sous l’ère de Cramer, à 900 millions.

Roger GOLAY, Président du MCG

François BAERTSCHI, Secrétaire général du MCG