Le MCG ne donnera pas de carte blanche

Nous avons été très surprises de lire la Tribune de ce jour (20 juillet 2016) qui laisse penser que le MCG et de l’UDC auraient été absents du débat RIE III, alors que nous y avons pris une place essentielle.

En effet, c’est le MCG qui a pris l’initiative de proposer la réduction du taux d’imposition des entreprises à 13% faisant ainsi preuve d’anticipation, pour le bien de l’emploi et de l’économie genevoise.

Si le MCG est prêt à accepter de suspendre le frein à l’endettement et au déficit temporairement afin de pouvoir évaluer les effets de l’application de RIE III, il ne sera pas moins attentif à la bonne gestion des deniers publics.

Il ne s’agit pas d’un chèque en blanc aux autorités cantonales et communales. Le MCG ne souhaite pas que RIE III se fasse sur le dos des travailleurs genevois et de la fonction publique ni par une coupe des prestations sans discernement à la population mais il demande aux magistrats de revoir chaque dépense, juger de sa pertinence et de son efficacité.

En outre, ils doivent être particulièrement attentifs au rendement des investissements faits par l’Etat et les communes, qui méritent d’être mieux évalués avant d’engager les dépenses. Les opportunités de réaliser certains investissements doivent également être réétudiées. La maîtrise des budgets doit être une priorité pour les magistrats de tout bord.

Quant aux entreprises bénéficiaires de cette baisse d’impôts, nous veillerons à qu’elles le réinvestissent dans la formation des jeunes, l’emploi des résidents qui nous tient à cœur et qu’elle n’aboutisse pas à une simple augmentation des dividendes versés aux actionnaires. Nous nous réservons le droit de revenir ultérieurement avec un projet de loi visant à augmenter le taux d’imposition si les entreprises ne jouent pas le jeu.

L’objectif de RIE III est de maintenir l’emploi sur le Canton et d’inciter les entreprises et les associations patronales à améliorer la structure du marché de l’emploi genevois, ce qui passe inévitablement par une diminution du taux de chômage du Canton.

Ana ROCH, Présidente du MCG

Sandra GOLAY, Représentante du MCG à la Table ronde RIE III