Comptes de l’Etat 2016: résultats positifs

COMPTES DE L’ETAT 2016

Des efforts couronnés de succès

Le MCG prend acte avec satisfaction des résultats positifs des comptes 2016 de l’Etat de Genève.

Avec un bénéfice de 61 millions de francs et une baisse de la dette de 300 millions, malgré une conjoncture difficile, les comptes 2016 de l’Etat de Genève sont réjouissants. La bonne gestion du conseiller d’Etat Mauro Poggia a permis de conserver des acquis sociaux indispensables, au profit de la très grande majorité, tout en veillant à réduire certains abus.

Il convient de souligner que les investissements sont entièrement autofinancés et la dette moyenne descend à 11,9 milliards pour 2016, ce qui nous éloigne du seuil du frein à l’endettement de 13,3 milliards. Cela signifie que les finances du canton sont globalement saines. Ce qui permet d’assurer les prestations nécessaires et de défendre les intérêts des contribuables à long terme.

Cadeau aux frontaliers

Si les contribuables genevois font un effort, il est indécent que les frontaliers avec le statut de quasi-résident ne participent pas à cet effort et obtiennent des cadeaux indécents. Le 26 septembre 2016, les électeurs ont voté à une large majorité contre ces cadeaux, au travers d’une loi sur les frais de déplacement. Le principe démocratique fondamental qui veut que le peuple ait le dernier mot n’a pas été respecté. En effet, cette décision populaire a été attaquée par une quasi-résidente qui a obtenu l’effet suspensif de la part de la Chambre constitutionnelle, ce qui fait perdre 37 millions de francs dans les comptes 2016. Les comptes 2016 auraient pu être encore meilleurs.

Alors que tout le monde doit se serrer la ceinture, ce qui permet d’équilibrer les comptes de l’Etat, la justice genevoise rame à contre-sens en faisant ce cadeau indécent aux quasi-résidents.

Ana ROCH, présidente du MCG

Daniel SORMANNI, député, président de la Commission de contrôle de gestion

François BAERTSCHI, député à la Commission des finances

Vernier: le MCG seul à défendre la sécurité

SEANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL DE VERNIER

Le MCG seul à défendre la sécurité

Face aux caillassages de véhicules de police, aux feux de caves et autres dépradations, le MCG a demandé la tenue d’une séance extraordinaire du Conseil municipal le 28 mars. Malheureusement, les conseillers municipaux du Mouvement Citoyens Genevois n’ont pas été suivis quand ils ont demandé que les autorités verniolanes prennent des mesures contre ces dangereuses incivilités, qui pourrissent la vie des habitants de la commune.

Le 28 mars 2017, s’est tenue la séance extraordinaire du Conseil municipal de Vernier, afin d’apporter des réponses à la dégradation qui a été constatée dans plusieurs quartiers notamment au Lignon et aux Libellules.

Une situation inquiétante

Rappelons que certains journaux se sont fait l’écho de faits graves commis par des mineurs qui ont lancé, à plusieurs reprises, des pierres contre des véhicules de secours (police/pompiers) au Lignon, ou des feux de cave au Lignon, des incendies de poubelles et containers aux Libellules.

Des propositions

Le MCG propose diverses mesures dans sa délibération (« Incivilités à Vernier », DM 211 – 17.03), cosignée par François Ambrosio, André Sotomayor, Stéphane Valente, Daniel Noël, Rui Oliveira. En particulier, nous estimons qu’une information de la population doit s’imposer clairement, ainsi qu’une réelle sensibilisation des jeunes aux conséquences de leurs actes qui peuvent aller très loin, mais il convient également de faire la promotion d’une véritable politique de sécurité.

Echec du Conseil administratif

Le Conseil administratif (PS-Verts-PLR) s’est placé dans une position de déni face à l’insécurité et aux incivilités. Contrairement à ce qu’il a prétendu de manière inexacte lors de la séance extraordinaire du Conseil municipal, la situation se dégrade gravement dans la commune de Vernier au niveau des incivilités et de l’insécurité. Le recours systématique aux correspondants de nuit a démontré son inefficacité.

Le MCG continuera à se battre pour les habitants

Nous avons constaté que les autres partis siégeant au Conseil municipal de Vernier nient également cette réalité inquiétante que subissent les habitants de notre commune.

Le MCG continuera à se battre pour les citoyens de Vernier et pour assurer une sécurité qui est mise en péril par la politique menée par les actuelles autorités communales.

Ana ROCH, présidente du MCG

Claude ANGELOZ, chef du groupe MCG au Conseil municipal de Vernier

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG

Votations du 21 mai: quatre fois NON !

VOTATIONS DU 21 MAI 2017

Le MCG dit quatre fois NON !

NON à une loi fédérale sur l’énergie qui privilégie les taxes et la contrainte. NON à la hausse des tarifs TPG. NON à l’agrandissement déraisonnable de la Maison des associations. NON à la destruction de la pataugeoire d’Onex.

Le MCG s’est réuni le 25 mars pour prendre position sur les votations du 21 mai prochain. L’Assemblée des délégués a pris les décisions suivantes.

NON à la loi fédérale sur l’énergie, basée sur les taxes et la contrainte

Le MCG s’oppose à une loi irréaliste fondée sur les contraintes et les taxes. Ce sont les consommateurs, en particulier les familles, les indépendants et les petites entreprises qui se retrouveront pénalisés par cette nouvelle loi sur l’énergie.

En plus des dépenses excessives sur l’assurance-maladie, le loyer et les impôts, le pouvoir d’achat sera réduit de manière importante par l’augmentation du coût de l’énergie. Cette loi provoquera une hausse du coût direct mais également des coûts indirects par le renchérissement des marchandises et des services.

Le MCG est favorable à un développement des énergies alternatives et des économies d’énergie au travers d’incitations mais pas à un développement infernal des contraintes et des taxes excessives.

NON à la hausse des tarifs TPG

Le peuple a déjà voté deux fois en faveur de l’initiative de l’AVIVO soutenue par le MCG, qui a obtenu une baisse des tarifs des transports publics. Une majorité du Grand Conseil a estimé qu’il fallait augmenter ces prix, malgré le double verdict populaire, ce qui n’est pas correct, d’autant plus que les TPG peuvent fonctionner correctement avec les budgets actuels. De nombreux usagers des TPG, en particulier les jeunes, n’ont pas les moyens de supporter de pareilles hausses. Il est faux de vouloir les punir économiquement.

NON à l’agrandissement de la Maison des associations

La Maison des associations bénéficie déjà de conditions très avantageuses avec la mise à disposition de très grands bâtiments situés dans les locaux de l’ancienne imprimerie de « La Suisse ». L’initiative que nous conseillons de refuser, demande un agrandissement de cette Maison qui sera très coûteux pour les contribuables.

NON à la destruction de la pataugeoire d’Onex !

Le MCG et d’autres partis onésiens ont lancé un référendum contre la destruction de la pataugeoire d’Onex, très appréciée des familles de la commune. La récolte de signatures a rencontré un véritable succès et nous avons constaté un attachement des habitants à cette pataugeoire située au centre de la cité.

Cette pataugeoire offre une activité gratuite ouverte à toutes les familles, qui crée une véritable mixité sociale. Il n’est pas acceptable de priver les Onésiens de cet aménagement qui est tant apprécié. Nous recommandons bien évidemment aux électeurs onésiens de voter NON.

Ana ROCH, présidente du MCG

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG

Protégeons les contribuables genevois!

ADMINISTRATION FISCALE CANTONALE

Le MCG exige la protection des contribuables genevois

Le Mouvement Citoyens Genevois demande la suspension de la directrice adjointe de l’Administration fiscale au travers d’une motion déposée au Grand Conseil ce jour.

« Polémique sur la frontalière qui travaille à la direction du fisc genevois », tel est le titre de l’article publié par le « Matin dimanche » ce 26 mars 2017. Nous apprenons ainsi que la nouvelle directrice adjointe de l’Administration fiscale genevoise habite en France voisine.

Vu l’attitude des autorités françaises et en particulier de la douane française, cela représente un risque évident pour les contribuables genevois. En effet, cette cadre de l’AFC détient des données confidentielles et très précises qui peuvent facilement être piratées ou détournées. A Genève, nous avons connu de nombreux précédents avec des employés de banques qui ont été contraints par la douane française de fournir ce genre d’informations sensibles.

Dès lors, le MCG ne peut accepter une telle situation. Nous avons déposé au Grand Conseil une motion (lire ci-dessous) qui demande au Conseil d’Etat de suspendre cette directrice adjointe de son poste et de prendre, dans les meilleurs délais, toutes les précautions nécessaires envers les personnes qui détiennent des données sensibles.

Nous exigeons que les contribuables genevois puissent bénéficier des mesures de protection les plus élémentaires.

Ana ROCH, présidente du MCG

Sandro PISTIS, chef du groupe MCG au Grand Conseil

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG

 

 ——————————————————————————————————————————————————-

Proposition de motion

Secret fiscal en danger : n’employons que des résidents genevois dans les fonctions sensibles !

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève
considérant :

Que les douanes françaises ont, à plusieurs reprises, cherché à obtenir par des procédés scandaleux des données fiscales confidentielles ;

Que l’Administration fiscale cantonale (AFC) doit protéger le secret fiscal et prendre toutes les précautions qui s’imposent ;

Que la nouvelle directrice générale adjointe de l’Administration fiscale habite en France voisine ;

Que des employés de l’AFC sont frontaliers ;

invite le Conseil d’Etat

A suspendre immédiatement de son poste stratégique la nouvelle directrice générale adjointe de l’Administration fiscale cantonale;

A rendre obligatoire, dans les meilleurs délais, la domiciliation dans le canton de Genève pour les cadres de l’Administration fiscale cantonale et toute personne ayant accès à des données fiscales confidentielles.

 

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames et
Messieurs les députés,

Le journal « Le Matin dimanche » nous apprend dans son édition du 26 mars 2017 que « le Département genevois des finances, dirigé par le PDC Serge Dal Busco, a nommé début mars Charlotte Climonet en tant que directrice générale adjointe de l’Administration fiscale cantonale (AFC). »

Etant donné qu’elle habite en France voisine et a accès aux données confidentielles des contribuables genevois, sa nomination représente un véritable danger. En effet, les données qu’elle détient peuvent facilement être piratées et le fait d’habiter de l’autre côté de la frontière pose un problème de sécurité tout à fait évident. Rappelons les diverses affaires qui ont frappé des employés de banques genevoises, en raison de l’action acharnée des douanes françaises à l’encontre de la Suisse et de Genève en particulier afin d’obtenir des données confidentielles.

D’autres employés de l’AFC, qui ont accès aux informations fiscales sensibles, sont soit frontaliers permis G soit résident en France voisine, ce qui représente également un risque considérable, vu la position particulière de Genève.

Le Mouvement Citoyens Genevois s’inquiète depuis toujours de ce genre de pratiques qui mettent en danger nos institutions.

Nous sommes particulièrement inquiets de constater que le Département des finances n’a pas entendu ce message. Dans une fonction aussi stratégique de l’Administration fiscale, vu l’attitude hostile des douanes françaises depuis des décennies, il n’est pas acceptable d’avoir un employé résidant en France voisine.

C’est une nouvelle perte de souveraineté que dénonce le MCG, puisque nous pouvons par imprudence et manque de précaution perdre le secret fiscal auquel tiennent les Genevois. Dans notre monde de bisounours, où certains ne réalisent pas le danger, nous devons mettre un frein à ces pratiques dangereuses.

Chacun se souvient du tort considérable causé par M. Falciani, employé de la banque HSBC qui a transmis des données confidentielles à l’administration fiscale française. Par ailleurs, plusieurs cas de contrainte sur des employés de banque genevois ont été relayés par les médias.

La présente motion demande de suspendre cette nomination à la direction de l’Administration fiscale, qui est largement contestée, mais également de régler, dans les meilleurs délais, le problème de la domiciliation des employés de l’AFC.

Nous proposons, au travers de cette motion, de donner un signal fort au Conseil d’Etat et au Département des finances, afin de mettre fin à cette dérive dangereuse de l’AFC.

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons de soutenir la présente motion.

Carouge: attitude inadmissible du président du Conseil municipal

REFERENDUM A CAROUGE

Attitude inadmissible du président du Conseil municipal

Le président socialiste du Conseil municipal, Alain Etienne, a harcelé et invectivé dans la rue des militantes et militants qui récoltaient des signatures pour le référendum contre le Théâtre de Carouge.

Ce procédé visant à empêcher l’exercice d’un droit démocratique, le référendum, est inadmissible. Il l’est d’autant plus venant du président du Conseil municipal qui est censé se placer au-dessus des partis durant son mandat.

Jeudi 23 mars, le président du Conseil municipal de Carouge a invectivé, devant la poste de Carouge, deux militants qui expliquaient à la population le sens du référendum. Pour être tranquille et ne pas créer le conflit, les militants sont partis devant un commerce mais ont été poursuivis par le président du Conseil municipal carougeois qui a continué à empêcher la récolte de signatures. Celle-ci a dû être interrompue.

Depuis le lancement du référendum, de pareils procédés sont appliqués continuellement par les partisans du théâtre, qui rappellent les tristes souvenirs d’une triste époque.

Quand des militantes et des militants font signer le référendum dans des lieux centraux de Carouge, ils sont systématiquement pourchassés, agressés verbalement et souvent empêchés de faire signer le référendum par des partisans du théâtre.

Le MCG proteste catégoriquement contre de tels procédés qui sont intolérables pour de vrais démocrates. Nous ne comprenons pas comment des partis, du PS à l’UDC, peuvent cautionner et participer à de tels procédés dignes d’un régime politique dictatorial.

Ana ROCH, présidente du MCG

Gabriella SONDEREGGER, conseillère municipale MCG de Carouge

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG

Carouge: attitude inadmissible du président du Conseil municipal

REFERENDUM A CAROUGE

Attitude inadmissible du président du Conseil municipal

Le président socialiste du Conseil municipal, Alain Etienne, a harcelé et invectivé dans la rue des militantes et militants qui récoltaient des signatures pour le référendum contre le Théâtre de Carouge.

Ce procédé visant à empêcher l’exercice d’un droit démocratique, le référendum, est inadmissible. Il l’est d’autant plus venant du président du Conseil municipal qui est censé se placer au-dessus des partis durant son mandat.

Jeudi 23 mars, le président du Conseil municipal de Carouge a invectivé, devant la poste de Carouge, deux militants qui expliquaient à la population le sens du référendum. Pour être tranquille et ne pas créer le conflit, les militants sont partis devant un commerce mais ont été poursuivis par le président du Conseil municipal carougeois qui a continué à empêcher la récolte de signatures. Celle-ci a dû être interrompue.

Depuis le lancement du référendum, de pareils procédés sont appliqués continuellement par les partisans du théâtre, qui rappellent les tristes souvenirs d’une triste époque.

Quand des militantes et des militants font signer le référendum dans des lieux centraux de Carouge, ils sont systématiquement pourchassés, agressés verbalement et souvent empêchés de faire signer le référendum par des partisans du théâtre.

Le MCG proteste catégoriquement contre de tels procédés qui sont intolérables pour de vrais démocrates. Nous ne comprenons pas comment des partis, du PS à l’UDC, peuvent cautionner et participer à de tels procédés dignes d’un régime politique dictatorial.

Ana ROCH, présidente du MCG

Gabriella SONDEREGGER, conseillère municipale MCG de Carouge

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG

Ana Roch réélue à la tête du MCG

Ana Roch

ASSEMBLEE GENERALE DU MCG

Tous ensemble pour Genève

Vendredi soir 17 mars 2017, s’est tenue l’assemblée générale du MCG à Carouge. Ana Roch a été réélue à la présidence par acclamation et Roger Golay, ancien président, a été nommé membre d’honneur. Des objectifs ambitieux ont été également décidés.

Ana Roch a présenté dans son rapport une analyse de la situation : « Aujourd’hui le MCG se trouve dans une bonne dynamique avec des vents favorables. En regardant à l’étranger le signal exprimé par les électeurs, nous pouvons estimer que le message du MCG est tout à fait d’actualité. Il faut laisser la parole non pas à de pseudo-élites mais à la population. C’est ce que défend le Mouvement Citoyens Genevois. »

En estimant que les opinions du MCG sont majoritaires dans la population, Ana Roch en a appelé à se réunir tous ensemble afin de faire de notre Mouvement le premier parti du canton.

A l’écoute des préoccupations des Genevois, le MCG va poursuivre ses actions et continuer avec une détermination encore plus forte.

 

Election du Bureau directeur

Ont été élus au Bureau directeur du MCG, par l’Assemblée : Ana Roch, présidente ; Christian Decorvet et Daniel Sormanni, vice-présidents ; Sandra Golay, trésorière ; Céline Le Joncour, Jean-Paul Derouette et Thierry Cerutti, membres.

 

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG

Brillante élection de Jean-Marie Voumard

GRAND CONSEIL

Brillante élection de Jean-Marie Voumard

Jeudi soir, le Grand Conseil a élu brillamment le député MCG Jean-Marie Voumard à la fonction de deuxième vice-président.

Député depuis 2009 et chef du groupe MCG à partir de 2013, Jean-Marie Voumard a su se faire apprécier largement parmi les rangs des députés qui composent le Parlement. Loyal et respectueux, il a toutes les compétences pour exercer à satisfaction sa fonction au sein du Bureau du Grand Conseil. Par ailleurs, nous félicitons également les nouveaux président Eric Leyvraz et premier vice-président Jean Romain.

Ana ROCH, présidente du MCG

Sandro PISTIS, chef du groupe MCG au Grand Conseil

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG

Vernier: séance spéciale pour traiter des incivilités

VERNIER

Une séance spéciale pour traiter des incivilités

Le Conseil municipal de Vernier se réunit le 28 mars à 19 heures à la Mairie afin d’examiner un projet de délibération proposé par le MCG. La population est invitée à y participer.

Le MCG s’inquiète de la dégradation de la situation dans le quartier du Lignon en particulier. Ainsi, des cailloux ont été jetés par des mineurs sur des voitures de police et d’autres événements graves se sont multipliés au fil des mois.

Nous sommes inquiets du développement de l’insécurité dans la commune et demandons un changement de la politique menée jusqu’ici. En effet, le Conseil administratif de gauche se retrouve face à un constat d’échec.

Le MCG demande que la population soit mieux informée et protégée face à ces problèmes qui sont importants pour notre vie en société.

Ana ROCH, présidente du MCG

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG

 

 

COMMUNE DE VERNIER

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL

au sens de l’article 38 du règlement du Conseil municipal de Vernier

 

 

INCIVILITES A VERNIER

Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

  • Nous sommes tous concernés par les problèmes d’incivilités sur le territoire de la Commune de Vernier. Afin de préserver une qualité de vie optimale pour toutes et tous, selon le précepte du vivre ensemble, nous nous devons d’agir et surtout ne pas minimiser ces problèmes.
  • Récemment, des articles parus dans les journaux, relataient des faits divers tels que :
  • des mineurs caillassent les véhicules de secours police/pompier à plusieurs reprises au Lignon.
  • des caves en feu au Lignon
  • des incendies de poubelles/containers au Libellules
  • des déprédations, incivilités dans nos quartiers, etc…
  • En conséquence, Nous devons constater que les dispositifs mis en place par le Service de la cohésion sociale n’ont pas fonctionné et que la politique menée par la majorité de gauche, notamment dans le domaine de la sécurité, est en échec.
  • Au lieu d’augmenter les charges financières de l’administration par l’engagement de nouveaux correspondants de nuit ou par l’augmentation du budget dédié à la Fase, le groupe MCG propose d’éveiller l’esprit civique qui sommeille au plus profond de chaque citoyennes et citoyens de notre commune, en en mettant en œuvre une solution simple et rapide à mettre en place, sans coûts dispendieux pour la collectivité. Cette démarche irait au-delà du sentiment d’insécurité perçu par certains.
  • En effet, les faits divers qui se déroulent dans notre cité du Lignon et dans d’autres parties de la Commune, font les choux gras de notre presse local provoquant ainsi des effets collatéraux, notamment auprès des assurances et a fortiori des assurés, donc nos résidants.
  • On apprend par exemple que des habitants se sont vus refuser l’assurance leurs véhicules, par le simple motif qu’ils habitent au Lignon. Dès lors, certaines de ces personnes se retrouvent en difficulté car, ayant des horaires de nuit, elles n’ont plus de moyen de transport pour se rendre au travail.
  • D’autres se sont vus refuser le remboursement de préjudices par leur assurance ménage, voir même subir des augmentations de prime en raison des risques élevés de sinistres au Lignon.
  • Et tout ceci à cause d’incivilités répétées.
  • Le pragmatisme nous amène à vous proposer l’envoi d’un courrier à toute la population afin de rappeler les devoirs et obligations de tous, vis-à-vis de la collectivité et les conséquences que peut engendrer des faits d’incivilités.
  • Le courrier se devra être porteur d’un message compréhensible par toutes et tous, en ciblant ledit message en fonction de l’âge du destinataire car un adolescent n’aura pas la même lecture d’un courrier adressé à un adulte ou à ses parents.
  • Rappeler également les conséquences lorsqu’un un véhicule de pompiers appeler pour un incendie et qui n’arrive pas, car immobilisé à cause d’actes de malveillance, ou celui de la Police intervenant sur un viol ou une agression et qui arrive trop tard. De nombreux autres exemples peuvent être donnés.
  • Un partenariat avec le DIP doit être également envisagé, afin d’étendre notre démarche sur l’entier du territoire genevois.
  • Cette démarche devrait être répétée chaque année afin de développer le sens du respect et du vivre mieux ensemble. Cela changerait la vie de tous.

 

Par ces motifs, le Conseil municipal de Vernier décide de :

  • Rédiger des courriers à l’attention de la population afin de sensibiliser cette dernière aux graves conséquences que peuvent générer les incivilités de certains,
  • sensibiliser, les jeunes aux problèmes qu’ils peuvent créer à leurs parents, notamment sur le plan pécuniaire (plus de charge, impôts, amendes, etc…), voire même sur le plan judiciaire
  • demander, au Conseil administratif de prendre contact avec le DIP, pour promouvoir notre action
  • ramener, le dialogue, le respect entre les régies et les habitants
  • promouvoir, auprès des citoyens, les acteurs de la sécurité de notre ville, comme l’a fait Versoix.
  • inviter, les partenaires de la commission de sécurité, pour faire un point de la situation.

AMBROSIO François, ANGELOZ Claude, CHAPPAZ Marc, JEANNERET Laurent, NOEL Daniel, OLIVEIRA Rui,

RENAUD Michel, REY Charles, SOTOMAYOR André, VALENTE Stéphane.

Vernier, le  13 mars 2017

Les Genevoises et les Genevois ont le dernier mot

LES GENEVOIS ONT PLEIN D’IDEES

Succès du grand sondage lancé par le MCG

Le MCG a lancé une grande enquête auprès des Genevoises et Genevois dans son dernier journal « Le Citoyen ».

Nous nous réjouissons du succès rencontré auprès des habitants de notre canton qui ont exprimé leur opinion sur Genève et sur ce qui doit changer dans notre canton, en nous renvoyant leurs propositions par poste ou par courriel.

Ces opinions et suggestions nous seront très précieuses. Nous avons mis en place une petite équipe qui dépouille ce sondage. Ainsi, nous prendrons le temps de recueillir ces idées, ces propositions, dans un esprit de Mouvement authentiquement citoyen, en faisant une synthèse et présentant des pistes d’amélioration pour notre vie à tous.

Nous profitons de cette occasion pour remercier les participants, tout en continuant ce sondage qui est en ligne sur www.mcge.ch, avec la possibilité d’envoyer un courriel à info@mcge.ch.

Bien évidemment, nous vous tiendrons au courant de cette vaste opération.

Ana ROCH, présidente du MCG

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG