VERNIER

Une séance spéciale pour traiter des incivilités

Le Conseil municipal de Vernier se réunit le 28 mars à 19 heures à la Mairie afin d’examiner un projet de délibération proposé par le MCG. La population est invitée à y participer.

Le MCG s’inquiète de la dégradation de la situation dans le quartier du Lignon en particulier. Ainsi, des cailloux ont été jetés par des mineurs sur des voitures de police et d’autres événements graves se sont multipliés au fil des mois.

Nous sommes inquiets du développement de l’insécurité dans la commune et demandons un changement de la politique menée jusqu’ici. En effet, le Conseil administratif de gauche se retrouve face à un constat d’échec.

Le MCG demande que la population soit mieux informée et protégée face à ces problèmes qui sont importants pour notre vie en société.

Ana ROCH, présidente du MCG

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG

 

 

COMMUNE DE VERNIER

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL

au sens de l’article 38 du règlement du Conseil municipal de Vernier

 

 

INCIVILITES A VERNIER

Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

  • Nous sommes tous concernés par les problèmes d’incivilités sur le territoire de la Commune de Vernier. Afin de préserver une qualité de vie optimale pour toutes et tous, selon le précepte du vivre ensemble, nous nous devons d’agir et surtout ne pas minimiser ces problèmes.
  • Récemment, des articles parus dans les journaux, relataient des faits divers tels que :
  • des mineurs caillassent les véhicules de secours police/pompier à plusieurs reprises au Lignon.
  • des caves en feu au Lignon
  • des incendies de poubelles/containers au Libellules
  • des déprédations, incivilités dans nos quartiers, etc…
  • En conséquence, Nous devons constater que les dispositifs mis en place par le Service de la cohésion sociale n’ont pas fonctionné et que la politique menée par la majorité de gauche, notamment dans le domaine de la sécurité, est en échec.
  • Au lieu d’augmenter les charges financières de l’administration par l’engagement de nouveaux correspondants de nuit ou par l’augmentation du budget dédié à la Fase, le groupe MCG propose d’éveiller l’esprit civique qui sommeille au plus profond de chaque citoyennes et citoyens de notre commune, en en mettant en œuvre une solution simple et rapide à mettre en place, sans coûts dispendieux pour la collectivité. Cette démarche irait au-delà du sentiment d’insécurité perçu par certains.
  • En effet, les faits divers qui se déroulent dans notre cité du Lignon et dans d’autres parties de la Commune, font les choux gras de notre presse local provoquant ainsi des effets collatéraux, notamment auprès des assurances et a fortiori des assurés, donc nos résidants.
  • On apprend par exemple que des habitants se sont vus refuser l’assurance leurs véhicules, par le simple motif qu’ils habitent au Lignon. Dès lors, certaines de ces personnes se retrouvent en difficulté car, ayant des horaires de nuit, elles n’ont plus de moyen de transport pour se rendre au travail.
  • D’autres se sont vus refuser le remboursement de préjudices par leur assurance ménage, voir même subir des augmentations de prime en raison des risques élevés de sinistres au Lignon.
  • Et tout ceci à cause d’incivilités répétées.
  • Le pragmatisme nous amène à vous proposer l’envoi d’un courrier à toute la population afin de rappeler les devoirs et obligations de tous, vis-à-vis de la collectivité et les conséquences que peut engendrer des faits d’incivilités.
  • Le courrier se devra être porteur d’un message compréhensible par toutes et tous, en ciblant ledit message en fonction de l’âge du destinataire car un adolescent n’aura pas la même lecture d’un courrier adressé à un adulte ou à ses parents.
  • Rappeler également les conséquences lorsqu’un un véhicule de pompiers appeler pour un incendie et qui n’arrive pas, car immobilisé à cause d’actes de malveillance, ou celui de la Police intervenant sur un viol ou une agression et qui arrive trop tard. De nombreux autres exemples peuvent être donnés.
  • Un partenariat avec le DIP doit être également envisagé, afin d’étendre notre démarche sur l’entier du territoire genevois.
  • Cette démarche devrait être répétée chaque année afin de développer le sens du respect et du vivre mieux ensemble. Cela changerait la vie de tous.

 

Par ces motifs, le Conseil municipal de Vernier décide de :

  • Rédiger des courriers à l’attention de la population afin de sensibiliser cette dernière aux graves conséquences que peuvent générer les incivilités de certains,
  • sensibiliser, les jeunes aux problèmes qu’ils peuvent créer à leurs parents, notamment sur le plan pécuniaire (plus de charge, impôts, amendes, etc…), voire même sur le plan judiciaire
  • demander, au Conseil administratif de prendre contact avec le DIP, pour promouvoir notre action
  • ramener, le dialogue, le respect entre les régies et les habitants
  • promouvoir, auprès des citoyens, les acteurs de la sécurité de notre ville, comme l’a fait Versoix.
  • inviter, les partenaires de la commission de sécurité, pour faire un point de la situation.

AMBROSIO François, ANGELOZ Claude, CHAPPAZ Marc, JEANNERET Laurent, NOEL Daniel, OLIVEIRA Rui,

RENAUD Michel, REY Charles, SOTOMAYOR André, VALENTE Stéphane.

Vernier, le  13 mars 2017