VOTATION SUR LA PATAUGEOIRE D’ONEX LE 21 MAI

Le Conseil administratif multiplie les contre-vérités

En nous laissant croire qu’on ne peut pas laisser la pataugeoire en l’état, comme le souhaitent les Onésiens, le Conseil administratif s’est lui-même contredit lors du débat public du 2 mai dernier.

Selon le Conseil administratif, il fallait impérativement détruire l’actuelle pataugeoire ou engager des maîtres-nageurs. Mais la vérité est apparue mardi soir 2 mai lors du débat public organisé par la Mairie. C’est la conseillère administrative socialiste, Mme Kast, qui a elle-même été contrainte de déclarer : « Le Petit-Lancy a trouvé une solution possible, BPA homologué, en ne modifiant ni la profondeur, ni en engageant des maîtres-nageurs, en ajoutant une barrière de 70 cm tout au long de la pataugeoire. »

Cet aveu est essentiel. Il démontre que le fascicule électoral est mensonger car il existe donc bien une troisième solution autre que les deux proposées :

  • La destruction de la pataugeoire au profit de l’espace aqua-ludique, projet à 758’000.—
  • L’engagement de maîtres nageurs agréés pour un montant de 150’000.—par été (ce qui n’est bien évidemment pas nécessaire comme on le constate dans de nombreuses autres pataugeoires similaires du canton).

En conclusion, de la bouche de notre conseillère administrative, voici cette troisième solution qui ne figure pas dans le fascicule électoral :

  • L’installation d’une barrière de 70cm de haut tout autour, à moins de 20cm du bord pour un montant de seulement 40’000.—

De plus, l’affiche du PS Onex, signée par Mme Kast, est une contre-vérité, car elle parle de rénovation ! Soyons clair : il ne s’agit pas d’une rénovation mais bien d’une destruction.

Ne soyons pas dupes, ce projet de la municipalité à 758’000.—n’est pas une fatalité comme on essaie de le prétendre, il existe au moins une troisième voie à moindre coût, celle d’une barrière de 70cm. C’est dérangeant pour ceux qui s’entêtent à développer un mauvais projet de destruction. Rappelons que de nombreuses pataugeoires du canton ont les mêmes caractéristiques que celle d’Onex.

Ana ROCH, présidente du MCG

Jean-Paul DEROUETTE, conseiller municipal MCG à Onex