TRANSPORTS PUBLICS

Pour une vraie politique en faveur des TPG

Lors de sa plénière du 2 juin, le Grand Conseil a, selon sa tradition, longuement palabré, en particulier sur les transports publics.

Depuis des années le MCG lutte pour une offre TPG correspondant aux besoins. La politique de prix doit être incitative !

Le groupe parlementaire MCG, dont le but est d’améliorer la qualité de vie sur notre territoire, a assisté à une passe d’armes futile entre ses adversaires. Les uns traitant les autres de blablateurs et les seconds traitant les premiers de marchands de salades! Tout ça pour justifier leurs douteuses critiques de la volonté du Peuple d’avoir accès à un service public de qualité à des prix raisonnables.

Le MCG, largement soutenu dans les urnes, maintient qu’il est possible d’améliorer l’offre  TPG sans augmenter les prix. Il est temps qu’il y ait une remise en question au lieu de bêtement proposer d’augmenter les tarifs pour pallier une certaine incurie. Des économies et une optimisation des prestations doivent être trouvées.

En outre, le MCG invite la majorité du Parlement à avoir le courage d’initialiser une réelle politique incitative qui amène les pendulaires à utiliser les TPG et non leurs voitures. C’est le seul moyen de limiter la pollution et  de fluidifier le trafic local.

Cela passe nécessairement par l’instauration d’un péage à l’entrée du territoire cantonal. Il est temps que nos voisins investissent autant que Genève dans les transports publics ! Le transfert modal concerne l’ensemble du bassin genevois et pas uniquement les résidents Genevois !

La priorité du MCG est, et sera toujours, la défense des Résidents Genevois, surtout dans les domaines de l’emploi, de la santé, de la mobilité et de la sécurité.

Ana ROCH, présidente du MCG

Christian DECORVET, vice-président du MCG

Pascal SPUHLER, député MCG membre de la Commission des transports