VILLE DE GENEVE

Le Conseil municipal s’oppose à l’unanimité aux fermetures de postes

C’est un signal fort qui a été exprimé par le Conseil municipal contre les fermetures de Poste et en faveur des employés, en votant une motion du MCG à l’unanimité. Un projet d’arrêté et deux autres motions MCG ont également été acceptés. En particulier, nous demandons des mesures urgentes pour protéger les enfants contre les dealers et remédier à la dégradation de l’école des Pâquis.

Lors de la dernière session du Conseil municipal de la Ville de Genève, les 12 et 13 septembre, un projet  d’arrêté et plusieurs motions du MCG ont été acceptés. La première, intitulée « Poste : stop au démantèlement », demande au Conseil administratif « de s’opposer à toute fermeture de poste à  Genève » et « d’inviter la Poste au dialogue avant la fermeture des offices ». La situation devient difficile pour les usagers qui subissent une réduction des prestations mais aussi pour le personnel de la Poste. Il est prévu de licencier un nombre considérable d’employés dans un horizon très proche. Indépendamment des différences politiques de chacun, les conseillers municipaux ont donné, à l’unanimité,  un mandat clair au Conseil administratif afin de défendre la Poste et les postiers.

Ecole des Pâquis : prendre des mesures, vite !

La deuxième motion du MCG dénonce une situation scandaleuse à l’école des Pâquis. Les élèves se rendent à leur classe au milieu d’une odeur pestilentielle, due en particulier à la présence nocturne de dealers qui manquent aux règles élémentaires d’hygiène, en urinant dans des lieux fréquentés par les enfants du quartier. Suite au dépôt de cette motion, de premières mesures d’hygiène ont été prises mais elles sont clairement insuffisantes. Il convient de sécuriser les lieux la nuit par des grillages qui en empêchent l’accès. Une majorité des conseillers municipaux ont accepté cette motion. Charge maintenant au Conseil administratif de prendre des mesures rapidement.

Non aux « ferrazinettes » et autres « conteneurs » saisonniers

La troisième motion du MCG qui a été acceptée, s’attaque aux « conteneurs » saisonniers, ces horribles installations métalliques qui accueillent les marchands de glaces et autres stands de souvenirs. Elles ont été appelées autant « ferrazinettes », « paganinettes » du nom des magistrats municipaux qui ont fait la promotion de ces constructions. Elles sont également nommées « barcelonnettes ». Nous proposons d’étudier un projet urbanistique de qualité et durable, par exemple avec des matériaux nobles comme le bois. Il convient de s’interroger pour une exploitation à l’année. Ces constructions de chantier, que nous avons actuellement, sont indignes d’une ville comme Genève. Le Conseil municipal nous a suivi en acceptant cette motion.

OUI à la défense intelligente des prestations

Par ailleurs, un projet d’arrêté, lancé par le MCG et la majorité municipale, a également été accepté par le Conseil municipal. Cet arrêté prévoit la création d’une réserve conjoncturelle, afin de garder les sommes suffisantes pour des années plus difficiles et assurer les prestations nécessaires à la population à l’avenir. Le MCG est partisan d’une gestion sans gaspillage de l’argent de la commune de Genève, afin de défendre intelligemment les prestations municipales pour les habitants de notre Ville. C’est pourquoi nous recommandons de voter quatre fois OUI au quatre référendums municipaux sur lesquels nous nous prononçons le 24 septembre.

Daniel SORMANNI, chef du groupe MCG au Conseil municipal

Amar MADANI, conseiller municipal MCG

Pascal SPUHLER, conseiller municipal MCG, membre du Bureau