LE PROJET SCORE APRES LA CPEG

Toute nouvelle attaque du Conseil d’Etat contre la fonction publique

Le Conseil d’Etat joue aux pyromanes. Il vient de déposer un très mauvais projet de loi demandant un changement complet de l’évaluation des salaires (Score), qui ne fera que provoquer un conflit au détriment de Genève.

Ce mercredi, le Conseil d’Etat a sorti le projet Score qui traînait dans les fonds de tiroirs depuis de nombreuses années, tellement il a été jugé mauvais. D’ores et déjà, ce projet, associé avec celui de la caisse de retraite, représente une attaque sans précédent du Conseil d’Etat contre la fonction publique. Même le gouvernement monocolore des années 1990 n’avait pas eu une telle volonté d’affrontement.

Le projet Score va défavoriser les classes salariales et de fonction les moins  bien représentées syndicalement, ce qui démontre une certaine lâcheté de la part du Gouvernement. Ce projet a été déposé sans véritable concertation avec les partenaires sociaux, ce qui est inadmissible dans un Etat de droit. C’est fondamentalement le passage du contrôle démocratique à une technocratie que personne ne peut contrôler. Pire, l’analyse de l’évaluation des fonctions manque totalement de transparence, ce qui est proprement scandaleux.

Le MCG avait déjà pris position, en début de législature, contre le projet Score et refuse d’être l’instrument d’un Gouvernement qui ne rêve que d’allumer le feu à la République. Nous considérons que la fonction publique a déjà fait de multiples efforts et de sacrifices pour amener des économies à la République. Rappelons que dans sa charte, le MCG défend tous les salariés des secteurs public et privé de la même manière.

Ana ROCH, présidente du MCG – Roger GOLAY, conseiller national MCG – Daniel SORMANNI, député MCG – François BAERTSCHI, député MCG