CAISSE DE PENSION DE LA POLICE ET DE LA PRISON

Attaque scandaleuse contre la police

Une coalition sournoise de députés du PLR, du PDC, des Verts et d’une UDC genevoise anti-police a supprimé un mécanisme de retraite pour les policiers et les gardiens de prison. Une mesure prise sans concertation, alors que le même soir un criminel, qui a commis des actes ignobles, a été gracié par cette même majorité.

Une nouvelle attaque contre les retraites vient d’être orchestrée, jeudi soir le 12 octobre, par le PLR, parti anti-policier et anti-fonctionnaire qui a coalisé plusieurs autres groupes politiques du Grand Conseil. Les Verts et l’UDC genevoise se sont retrouvés dans leur hostilité profonde envers les employés de la police et des établissements pénitentiaires.

Cette alliance hétéroclite et sournoise a fait passer un projet de loi qui supprime le rattrapage des cotisations de retraite pour les policiers et les gardiens de prison, mécanisme qui garantit des pensions normales et permet une progression professionnelle, comme cela se pratique dans toutes les polices. L’abolition de ce mécanisme s’est réalisé sans aucune concertation avec les premiers concernés, ce qui est contraire à tous les principes du deuxième pilier et démontre la politique purement destructrice menée par le PLR et ses alliés.

Le MCG s’est une fois de plus engagé résolument pour défendre la dignité des employés du secteur de la sécurité et leurs conditions de travail.

Avant de s’en prendre aux policiers et aux gardiens de prison, cette majorité a voté la grâce pour libérer de façon hâtive un criminel qui a commis des actes ignobles. On a retrouvé une majorité de députés PLR, verts et UDC qui ont soutenu cette mesure laxiste. Il est clair que ces partis se montrent très généreux envers les criminels, qui ont droit à tous les égards, alors que des policiers faisant un travail difficile sont dans le même temps punis par cette majorité.

Il est évident que cette majorité défend les criminels et punit les policiers, en utilisant des astuces indignes.

Ana ROCH, présidente du MCG

Daniel SORMANNI, député MCG

Christian FLURY, député MCG

François BAERTSCHI, député MCG