Coup de pouce pour les entreprises citoyennes

Marchés publics

Coup de pouce pour les entreprises citoyennes

Le Gouvernement genevois, sous l’impulsion du conseiller d’Etat MCG Mauro Poggia, vient de modifier son règlement sur les marchés publics. On tiendra maintenant compte des entreprises favorisant l’insertion des chômeurs et l’intégration des personnes handicapées.

Le canton de Genève intervient déjà de manière active en faveur des demandeurs d’emploi, au travers notamment de la directive dite de préférence cantonale, mais également pour l’insertion des personnes handicapées. En cette fin d’année, c’est un nouveau pas qui est franchi avec les modifications apportées au règlement sur la passation des marchés publics. Ainsi, dans les futurs appels d’offres auprès des entreprises privées, l’Etat tiendra compte de l’effort fourni pour la lutte contre le chômage et la réinsertion professionnelle des demandeurs d’emplois, mais également de l’action en faveur de l’intégration des personnes handicapées. De plus, sont renforcés la lutte contre la sous-traitance abusive et le dumping salarial sur les marchés publics.

Cette modification du règlement fait suite à la récente entrée en vigueur de l’article 52A de la loi en matière de chômage et de l’article 7A de la loi sur l’intégration des personnes handicapées, qui permettent aux autorités adjudicatrices de retenir ces critères pour les marchés publics non soumis aux traités internationaux.

Le MCG se réjouit que de nouveaux critères soient pris en compte, comme l’action des entreprises dans l’insertion de demandeurs d’emplois locaux. Nous constatons également avec satisfaction que certaines précautions seront prises. Ainsi, la sous-traitance au deuxième degré sera interdite, sauf si elle est justifiée pour des raisons techniques ou organisationnelles.

De manière concrète, Genève agit pour que l’on tienne compte de l’effort fourni par les entreprises qui s’engagent en faveur de la cohésion sociale. C’est un progrès important pour ne pas s’arrêter au seul prix et pour favoriser les employeurs qui vont dans cette direction.

Ana ROCH, présidente du MCG

Sandro PISTIS, chef du groupe MCG au Grand Conseil

François BAERTSCHI, député MCG

Francois Baertschi