Élections cantonales du 6 octobre 2013

Appel du MCGObservons la situation du canton de Genève : elle est inquiétante.

L’insécurité se développe brutalement et se fait menaçante avec son lot de dealers et cambrioleurs.

Le chômage progresse, comme l’arrivée massive d’euro-frontaliers venus de tout le continent.

De nombreux travailleurs de notre canton sont victimes du dumping salarial qui est une réalité : chômage, aide sociale, salaires revus à la baisse.

Les PME et les indépendants (en premier lieu les professions médicales) sont menacés par cette concurrence sauvage internationale qui est sans foi ni loi.

Le département de l’immobilité pourrit la vie des Genevois, ce que chacun constate en se déplaçant quand il le peut dans des conditions indignes d’une ville comme Genève.

La crise du logement se poursuit en raison de l’incapacité de notre gouvernement.

Le pouvoir d’achat n’est pas défendu comme il le devrait.

Les assurances-maladie continuent à mener le bal face à la mollesse et aux double jeu des partis gouvernementaux.

Le Conseil d’État actuel nous laisse une situation catastrophique qu’il convient de redresser.
La situation actuelle ne peut plus durer. Il faut en changer. Il est temps que les Citoyennes et les Citoyens s’unissent pour choisir une politique pour le bien de nous tous.

Le MCG vous soutient. Soutenez le MCG !

Bardonnex: coup bas de la gauche contre la démocratie

L’Alternative de gauche a réussi, par une astuce, à saboter les prestations de serment.

C’est un des éléments les plus sacrés de notre démocratie suisse : les élus à une fonction tendent la main, en disant « je le jure » ou « je le promets », au moment de la prestation de serment. Ainsi, l’élu prend un engagement solennel.

Dans son nouveau règlement, qui vient d’être révisé, le Conseil municipal de Bardonnex indique que « chaque conseiller, à l’appel de son nom, peut lever la main droite ». Il ne sera plus nécessaire de prendre un engagement formel par ce geste, qui sera facultatif, ouvrant ainsi la porte au grand « n’importe quoi ». C’est un amendement de l’Alternative de gauche de Bardonnex, qui a imposé cette modification inacceptable.

Ainsi, la prestation de serment va perdre, à Bardonnex, tout son sens, devenant une simple formalité facultative, ce que le MCG dénonce avec la plus grande vigueur.

En Ville de Genève, un conseiller municipal socialiste a déjà dérapé en levant son poing ; une conseillère fédérale du même parti a, elle aussi, failli à son devoir en ne respectant pas le serment et en refusant de lever sa main droite.

Alors que la révision du règlement du Conseil municipal de Bardonnex s’est déroulée dans un esprit constructif, nous nous trouvons, en raison de cette innovation malheureuse, face à une grave dérive de la gauche. Avec un serment qui devient une possibilité et n’engage plus l’élu, nous avons dépassé les bornes de ce qui est supportable.

Bardonnex se retrouve ainsi, sans doute, la seule commune de Suisse à bafouer 721 ans de tradition.

Par respect envers nos électeurs, le MCG s’oppose à ce serment « facultatif » indigne de nos traditions. Nous sommes prêts à lancer un référendum, si aucune autre solution n’est possible.

Olivier Sauty

Conseiller municipal et député

Guillaume Sauty

Conseiller municipal et député