Président MCG au Conseil municipal de Versoix

CONSEIL MUNICIPAL DE VERSOIX

Un président MCG

Antonio Angelo vient d’être élu à la présidence du Conseil municipal de Versoix pour l’année 2017-2018. Nous le félicitons chaleureusement pour cette élection.

Conseiller municipal MCG à Versoix depuis 2012, Antonio Angelo vient d’être élu président. Ayant passé sa jeunesse à Gstaad dans le canton de Berne, il a été engagé en 1989 à l’aéroport de Genève. Antonio Angelo a siégé à la commission du personnel de cette institution pendant neuf ans dont quatre à la présidence. Très investi dans la vie sociale et sportive, il est très attaché à sa commune de Versoix.

Nous lui souhaitons plein succès dans sa fonction de président du Conseil municipal.

Ana ROCH, présidente du MCG

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG

Delphine Perrella


Delphine PERRELLA-GABUS, maman de deux filles de 5 et 8 ans, licenciée de la faculté de droit de Fribourg, est cadre supérieure des affaires économiques du canton de Genève. Elle est également conseillère municipale à Versoix.

La décroissance ne se décrète pas, elle se subit. Elle est plus violente lorsque les gouvernants ont été nonchalants. L’économie genevoise si elle tourne bien ce n’est pas grâce aux gouvernants mais à la conjoncture. Celle-ci peut virer de bord sans prévenir, l’anticipation est actuellement absente des réflexions gouvernementales.

Economie: avoir une idée d’avance

Il faut une vision transversale et sortir du schéma d’incohérence qui gangrène depuis trop longtemps l’administration qui n’est que réactive, pas pro-active. Résultat on a toujours un temps de retard.

L’économie fonctionne avec le marché. Un pan entier de notre économie risque de chanceler à cause de la politique fédérale, absurde et dommageable pour Genève. Le gouvernement doit anticiper ce changement de paradigme et ausculter les formations proposées pour qu’elles soient toujours en adéquation avec les besoins du marché. C’est un enjeu majeur pour Genève, sa jeunesse, son avenir. Le monde moderne n’offre plus de rente de situation comme en ont bénéficié les sortants de ce gouvernement.

Soutenons nos entreprises, relâchons la pression fiscale pour les PME. Simplifions les procédures administratives qui démotivent les plus entreprenants. Si on peut se féliciter de l’implantation des grandes multinationales, ne défavorisons pas les entreprises familiales et locales. Ces entreprises méritent toute notre attention, notamment pour assurer la formation par la voie duale, si précieuse pour nos jeunes. Il est fondamental de maintenir un équilibre entre activités industrielles de pointe et traditionnelles.

Je m’engage, une fois élue, à tout mettre en œuvre pour régénérer notre tissu économique et assurer sa pérennité. C’est la condition de base pour maintenir la qualité de vie exceptionnelle qui a cours ici et qui fait la réputation mondiale de Genève.

Education et formation doivent fonctionner main dans la main. La formation commence le premier jour d’école. A Genève, la connaissance de plusieurs langues est une condition pour obtenir un emploi. Il est urgent de créer des classes bilingues très tôt dans le cursus scolaire. L’école doit être en phase avec son époque et assurer, tant aux parents, qui le plus souvent travaillent tous les deux, qu’aux enfants, un système scolaire stable dans ses structures comme dans ses méthodes. Nos enfants ne sont pas des laboratoires d’étude comme le croient certains, depuis trop longtemps aux commandes de ce département.

La formation: un enjeu capital

La voie duale est une composante à part entière du modèle économique suisse et non pas un palliatif à l’échec. On doit valoriser la voie professionnelle et les formations passerelles permettant de se réorienter en tout temps.

La diversité et la qualité des commerces de proximité font le succès d’un quartier. Les grands distributeurs ne doivent pas être avantagés. C’est trop souvent le cas à Genève depuis plus de quarante ans. Cette politique aveugle favorise la grande distribution, assure des marges de bénéfices colossales pour les grands groupes. C’est le modèle franco-américain qui ne doit pas être un exemple à suivre mais à fuir.

Gouverner Genève c’est assurer son avenir, je m’y engage.

Afin de ne plus rester gelé

Afin de ne plus rester gelé et que nous retrouvions notre chaleur versoisienne
Le MCG Versoix Régions s’engage !

NI A GAUCHE, NI A DROITE, MAIS POUR LES CITOYENS

Le MCG et sa section Versoix Régions souhaitent ouvrir le dialogue pour certains des thèmes les plus importants et controversés, qui permet à plusieurs acteurs avec des opinions radicalement différentes et opposantes de se réunir dans un environement constructif et de respect.

Le MCG a réalisé que le clivage gauche-droite n’est plus et qu’un mouvement politique qui agit pour le bien des citoyens est très important, nous plaidons pour des politiques et des approches qui garantissent un accès équitable et abordable aux logements, au travail, à la liberté d’information et d’expression, l’accès au savoir et la formation, la participation publique, les droits humains, le renforcement des capacités. Nous exprimons nos préoccupations au sujet de la fiscalité et du manque de visibilité quant aux prix induits des assurances maladies, avec une approche axée sur les droits à la santé.

Continuer à encourager la responsabilité de nos concitoyens, en valorisant le rôle qu’ils peuvent tenir et que nous devons leur accorder.
Soutenir activement la société civile, ainsi que la promotion économique
Faire campagne sur la question des droits à la formation, au travail, à la sécurité, l’environnement.
Mobiliser les parties prenantes sur les diverses questions communales.

Si votre intérêt est le même que le nôtre, afin de nous soutenir, et de participer à la vie politique communale, nous vous prions de bien vouloir prendre contact avec votre section Versoix Régions

Le MCG se renforce : la relève est là !

Nous tenons à remercier nos très nombreux bénévoles qui font un travail formidable sur les stands et qui permettent au MCG de réussir. Grace à eux nous réussissons ainsi à marquer des points et à nous imposer malgré les attaques malveillantes et partiales de certains médias. Mais le MCG se renforce un peu tous azimuts.

 

Versoix

 

Nous tenons avant tout à féliciter Antonio Angelo, qui vient d’entrer au Conseil municipal de Versoix et pourra nous aider de manière précieuse. Nous remercions également Nathalie Demiri qui s’est engagée avec conviction pour le MCG et a fait un excellent travail mais qui doit aujourd’hui se retirer. Nous savons que nous pourrons toujours compter sur elle.

 

Jeunesse MCG

 

Nous félicitons Brice Arduini qui vient de reprendre la présidence de la Jeunesse MCG. Très actif et très dynamique, nous avons pu le voir sur tous les fronts dans les stands et lors de notre assemblée générale, qui tourne avec la camionnette pour que nos manifestations soient réussies. Nous remercions Guillaume Sauty et Michael Telley qui ont fait un important travail parmi les jeunes pour le MCG. Brice Arduini a déjà plein de projets et nous lui souhaitons plein succès.

 

Lancy

 

Armando Couto remplace André Python à la section de Lancy. Nous tenons à remercier André Python, qui assume déjà les fonctions de député et conseiller municipal, pour le travail effectué et nous souhaitons bonne chance à Armando qui est un militant très actif et qui pourra nous aider dans cette commune.

 

Merci à tous pour votre excellent travail et pour votre engagement formidable pour le MCG.

 

Au nom du Bureau directeur :

Le Président Roger Golay

Le Secrétaire général François Baertschi