mcg-logo

Le MCG a le premier tiré la sonnette d’alarme sur la gestion des SIG et nous voyons les problèmes de cette institution publique sortir les uns après les autres, suite à diverses enquêtes. Aujourd’hui, la Cour des comptes nous apprend qu’un audit sur les SIG sera rendu public jeudi prochain ; par ailleurs, nous apprenons qu’un employé vient d’être arrêté parce qu’il aurait reçu 100’000 francs.

Il convient de rappeler qu’Eric Stauffer avait même été révoqué du conseil d’administration des SIG pour avoir osé mettre en doute la probité des SIG. Trois ans après, il a été remercié officiellement par les SIG dans l’aide qu’il a apportée à démêler l’imbroglio qu’ils avaient créé…

Le MCG a de nouveau visé juste par l’intermédiaire de son président d’honneur Eric Stauffer qui avait saisi la Cour des comptes…

Nous déplorons que la demande de Commission d’enquête parlementaire que nous avons demandée a été refusée par le Grand Conseil, qui n’a pas compris l’enjeu de notre demande. Il fallait agir dans ce sens pour donner une réponse adéquate à ces problèmes.

A force de vouloir cacher la vérité, voici le genre de problèmes qui surviennent. Une fois de plus le laxisme actuel fait des dégâts.

Espérons que l’action de la justice pénale et de la Cour des comptes suffiront à remettre les SIG à l’ordre, restera pour le pouvoir législatif de modifier la loi afin que le Grand Conseil puisse intervenir dans le budget des SIG.

Roger GOLAY, Président du MCG

François BAERTSCHI, Secrétaire général du MCG