ETAT DE GENEVE

Le budget de la raison est accepté

Le budget de l’Etat de Genève pour 2017 a été voté par une majorité de 56 voix au Grand Conseil. Il fallait 51 voix pour qu’il soit accepté.

La tâche était loin d’être gagnée et nous ne pouvions pas nous permettre, après une année 2016 sans budget, de commettre la même erreur !

Pour nos institutions, pour regagner la confiance, il était impératif d’obtenir cette décision, surtout à l’approche des grands défis qui nous attendent : la réforme fiscale RIE3 et la caisse de pension CPEG.

C’est donc avec une grande satisfaction et un immense soulagement que nous prenons acte de cette décision réfléchie qui permettra à Genève d’aller de l’avant.

Ce budget a été accepté par un ensemble de partis de tous horizons, unis pour que notre canton ait les moyens d’être géré convenablement en 2017 avec un budget d’apaisement.

Opposition stérile et confortable

Nous déplorons néanmoins qu’un parti gouvernemental, représenté de manière prépondérante au Conseil d’Etat, n’ait pas eu le courage de prendre ses responsabilités et s’est placé dans une opposition stérile et confortable, sans proposer de véritables alternatives. Ce faisant, il a risqué de mettre en péril le fonctionnement de l’Etat ainsi que RIE3.

A l’approche des fêtes de fin d’année, les Genevois seront rassurés de savoir qu’ils vont sortir des incertitudes grâce à l’alliance des partis raisonnables.

Ana ROCH, présidente du MCG

Jean-Marie VOUMARD, chef du groupe MCG au Grand Conseil

François BAERTSCHI, député