GRAND CONSEIL

Le MCG refuse le projet de budget 2016

En commission des finances du Grand Conseil, le Mouvement Citoyens Genevois a refusé ce soir l’entrée en matière du projet de budget 2016, donnant ainsi un avertissement clair au Gouvernement. Nous ne pouvons accepter l’étude d’un budget qui compte de nombreuses incertitudes. Ce projet mal ficelé ne peut pas être examiné avec tout le sérieux qui est exigé.

Plusieurs projets de loi qui impactent directement le budget 2016 – notamment l’annulation des déductions des frais de déplacement des frontaliers – ne sont pas encore votés. Ce qui laisse une incertitude que nous ne pouvons accepter si nous voulons retrouver un équilibre budgétaire, ce qui a toujours été la politique du MCG.

Le MCG s’est engagé à défendre les mécanismes salariaux des fonctionnaires et n’a pas obtenu les garanties nécessaires lors de la discussion budgétaire. Par ailleurs, nous sommes persuadés que des ajouts de nouveaux postes – en particulier dans des états-majors de départements – sont coûteux et doivent d’abord faire l’objet d’économies.

Il s’agit également de préserver les prestations sociales pour les plus démunis, alors que des coupes sont possibles ailleurs sans toucher à ces prestations.

La paresse de la majorité du Gouvernement pour trouver de nouvelles recettes n’est pas tolérable, quand les propositions du MCG ne sont même pas étudiées, en particulier les cadeaux fiscaux de 300 millions de francs par année aux frontaliers qui n’ont jamais été renégociés, comme le barème des impôts à la source également très favorable aux frontaliers.

Nous attendons du Conseil d’Etat des propositions crédibles pour un budget 2016 cohérent.

Eric STAUFFER, député MCG (président de la commission des finances)

Jean SANCHEZ, député MCG (commissaire, commission des finances)

François BAERTSCHI, député MCG (commissaire, commission des finances)