La barre des 318’000 est dépassée

Nouvelle hausse des frontaliers

Le MCG s’inquiète de l’augmentation de 3,7% en 2016 et de 26,6% sur cinq ans. Il faut d’urgence que nos propositions soient appliquées.

L’Office fédéral de la statistique nous apprend que le nombre de frontaliers, en Suisse, a atteint le chiffre de 318’000 dont un tiers environ pour le seul canton de Genève. Ce qui nous inquiète en particulier est la hausse de 3,7%.

Cela démontre que l’initiative contre l’immigration de masse, que nous avons soutenue, était nécessaire mais reste insuffisante. En effet, il faut appliquer des mesures beaucoup plus précises pour avoir des résultats concrets.

Le MCG a déposé plusieurs projets de loi au Grand Conseil genevois, afin de réguler l’attribution des permis de travail frontaliers (permis G) ou de favoriser l’engagement de travailleurs genevois. Notre conseiller d’Etat Mauro Poggia intervient avec détermination pour que la directive dite de «préférence cantonale » soit appliquée convenablement à l’Etat de Genève et dans les organismes subventionnés. A Berne, notre conseiller national Roger Golay a déposé une motion demandant une préférence nationale pour les emplois dans l’administration fédérale.

Le MCG va redoubler d’efforts pour défendre les résidents et les citoyens genevois ainsi que les PME locales, face aux mécanismes destructeurs de la mondialisation.

Ana ROCH, présidente du MCG

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG