cervin

HYMNE NATIONAL SUISSE

Le MCG appelle les citoyens patriotes au boycott

La commune de Meinier a décidé, lors de la cérémonie du 1er Août, de mettre en concurrence notre hymne national avec un autre chant dont la mélodie est la même mais avec des paroles farfelues. Le même procédé sera également mis en place sur notre prairie du Grütli.

 

Il est scandaleux que le Conseil fédéral ainsi que des autorités communales, dont Meinier, acceptent cette grave atteinte à nos valeurs patriotiques. Sous prétexte fallacieux qu’il s’agirait du nouvel hymne national, celui-ci devrait remplacer l’actuel chant officiel auquel nous sommes attachés. En réalité, la Société suisse d’utilité publique (SSUP) a organisé un concours télévisé « style hit-parade », ouvert à tout téléspectateur sans tenir compte de sa nationalité et de son attachement à notre pays. De ce fait, ce choix ne vaut absolument rien.

Seul le Conseil fédéral, après consultation des Chambres fédérales, peut décider d’un quelconque changement d’hymne national. Questionné à ce sujet lors de la dernière session du Conseil national et sous l’inquiétude de nombreux parlementaires de tous partis confondus, il a été répondu qu’aucun changement d’hymne n’est à l’ordre du jour.

Par conséquent, la SSUP s’arroge des droits qui ne lui appartiennent pas et crée une véritable confusion dans les esprits et une certaine division parmi les citoyens. Il est entendu que le MCG interviendra à Berne comme probablement d’autres parlementaires de tous bords pour mettre un terme à cette mascarade.

C’est pourquoi nous appelons les citoyens patriotes à boycotter les communes qui auront choisi le nouvel hymne pour la Fête du 1er Août, ou à manifester leur mécontentement.

Ana ROCH, présidente du MCG

Roger GOLAY, conseiller national MCG