AIDE SOCIALE

Lutter contre la fraude pour soutenir ceux qui le méritent

 

Afin de sauver notre système d’aide sociale et les finances cantonales, une politique ferme est menée par le conseiller d’Etat MCG Mauro Poggia contre les abus de l’aide sociale.

 

Pour le MCG il faut à tout prix conserver l’aide sociale à destination de ceux qui en ont vraiment besoin. Face à l’explosion des dépenses de ce type dans le canton de Genève, nous ne pouvons pas soutenir ceux qui fraudent ou escroquent les prestations sociales.

 

Contre les fraudeurs

C’est pourquoi  nous nous réjouissons que le conseiller d’Etat Mauro Poggia mette en place une politique déterminée qui s’attaque aux profiteurs du système. Les fraudeurs seront poursuivis et certains qui seront allés trop loin risquent même l’expulsion du territoire.

Dans un premier temps des courriers d’information seront envoyés directement avec possibilité de se mettre en règle au moyen d’une amnistie, afin de régler d’éventuels abus jusqu’à une date limite. Cela permettra à ces personnes de se mettre en ordre et  de ne pas causer de tort aux autres.

Le Mouvement Citoyens Genevois défend avec détermination les prestations sociales pour ceux qui le méritent. Cette solidarité est une nécessité. Mais nous ne pouvons pas laisser le système être détruit par des fraudeurs qui causent un tort considérable aux personnes véritablement en difficultés.

 

Politique judicieuse

Dans sa charte, le MCG s’engage à offrir « une protection efficace des acquis sociaux », mais réclame en contre-partie une lutte contre « les exploiteurs des prestations sociales ». L’un ne va pas sans l’autre. C’est pourquoi, nous estimons que la politique menée par Mauro Poggia va dans le bon sens, tout en faisant acte de bienveillance au moyen d’une amnistie limitée dans le temps, afin de trouver des solutions positives pour tous les citoyens de Genève.

 

Ana ROCH, présidente du MCG

Jean-Marie VOUMARD, chef du groupe MCG au Grand Conseil

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG