pataugeoire-onex

REFERENDUM MUNICIPAL A ONEX

Le cap des 2100 signatures dépassé

 

En moins de trois semaines, le référendum « Sauvons la pataugeoire », lancé par le MCG et soutenu par l’UDC locale ainsi que par des conseillers municipaux PLR, a rencontré un gigantesque succès.

 

A une voix près, le Conseil municipal a décidé, en septembre, de supprimer la pataugeoire d’Onex-Parc située à côté de la piscine. C’est pour une majorité d’Onésiens un lieu de découverte et d’apprentissage de la natation. En 43 ans, cette pataugeoire a vu des milliers d’enfants passer leurs étés sans aucun incident. Ainsi, la population d’Onex aura bien compris que l’argument du maire PLR, tout sécuritaire, n’est pas valable ; puisque cette pataugeoire est tout à fait légale.

 

Lieu apprécié des familles

 

Maintenant, c’est la troisième génération qui vient nager ici et on voit fréquemment des grands-parents accompagner leurs petits-enfants à la pataugeoire. Ce lieu est le symbole de la mixité sociale onésienne, où toutes les catégories sociales se retrouvent en maillots de bain pour accompagner des enfants et bronzer au passage. Ajoutons que c’est une activité gratuite, plutôt rare à Onex et appréciée des familles.

La gauche, en votant à l’unanimité la suppression du bassin, aurait-elle oublié de penser aux familles modestes qui ne peuvent pas se payer le luxe de vacances ?

 

758’000 francs pour détruire !

 

Pour que le référendum aboutisse, il faut 1320 signatures valables. Ce lundi matin 17 octobre, plus de 2100 signatures ont été recueillies, ce qui démontre le succès populaire et l’approbation des familles pour la conservation de ce lieu symbolique de la commune.

La destruction de cette pataugeoire et la mise en place du nouveau dispositif aura également un coût considérable de 758’000 francs, une dépense complètement inutile qui va priver les Onésiens de ce bassin largement apprécié.

Jean-Paul DEROUETTE, chef du groupe MCG au Conseil municipal d’Onex

Ana ROCH, présidente du MCG