campagne_2013-13

Entreprises genevoises discriminées

Attribution scandaleuse pour le CEVA

 

Une entreprise de la banlieue lyonnaise a été choisie pour des travaux à Genève, au détriment de sociétés locales. Le MCG dépose une motion au Grand Conseil pour instaurer la préférence cantonale envers les petites et moyennes entreprises genevoises.

 

C’est avec stupeur que nous avons découvert dans la « Feuille d’avis officielle » qu’une société de la banlieue lyonnaise spécialisée dans la ventilation, a été choisie afin d’exécuter des travaux sur le chantier du CEVA pour un montant de plus de 3 millions de francs. Une fois de plus, la promesse faite aux électeurs de donner du travail à Genève a été trahie.

Cette discrimination envers les PME genevoises n’est pas un cas isolé et cela commence à bien faire.

Les petites et moyennes entreprises, qui composent le tissu économique de Genève, ne doivent plus être discriminées par rapport à des sociétés venues d’ailleurs qui déstabilisent notre tissu économique. Nous contestons des procédures d’attribution qui ne tiennent pas compte des différences de coûts et de la qualité du travail.

 

Une préférence cantonale pour les PME genevoises

 

Pour le MCG, il faut mettre en place une véritable politique de préférence cantonale pour les PME genevoises, comme nous l’avons fait pour la préférence cantonale dans le domaine de l’emploi. C’est ainsi que nous déposons au Grand Conseil une motion intitulée « Instaurons une préférence cantonale pour les petites et moyennes entreprises genevoises ».

Dans cette motion, nous demandons que l’Etat donne la priorité aux entreprises genevoises, étant entendu qu’elles rapportent des sommes considérables au niveau fiscal et salarial. Nous proposons également que soient réexaminées ou renégociées les conditions-cadre de ces attributions de travaux ou services dans l’intérêt de Genève. Par ailleurs, il convient d’examiner dans le détail les attributions de chantiers et travaux, afin de s’assurer de leur régularité, qu’elles tiennent compte des conditions salariales et sociales dans le canton de Genève.

Nous demandons cette préférence cantonale pour les PME, afin de pérenniser le tissu socio-économique ainsi que l’emploi, pour l’avenir de notre canton.

Sandro PISTIS, député MCG, président de la Commission des travaux

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG