VOTATIONS DU 27 NOVEMBRE

Satisfaction du MCG: premier pas en direction du protectionnisme

Le MCG se réjouit particulièrement du succès du contre-projet qui permet l’ouverture de magasins quatre dimanches ou jours fériés par année. Comme le MCG, le peuple a soutenu cette décision qui freinera le tourisme d’achat à l’étranger et protégera les travailleurs.

Cette forme de protectionnisme est dans l’esprit du MCG. Notre seule condition à l’acceptation de ce contre-projet était une protection solide des travailleurs au moyen des conventions collectives, ce qui a été fait. D’autre part, nous sommes persuadés que cette décision, qui concerne uniquement quelques jours par année, créera des places de travail, ce qui bénéficiera probablement pour une bonne part à des étudiants.

Pour l’économie genevoise ce résultat apportera une amélioration certaine et aura un impact sur le PIB (Produit intérieur brut). Face à la situation économique actuelle, cela donnera un bol d’oxygène bienvenu.

Nucléaire

Si sur le plan fédéral l’initiative « Sortir du nucléaire » est refusée, nous constatons que les Genevois confirment leur opposition à ce type d’énergie et qu’ils souhaitent y mettre fin dans les meilleurs délais sur le plan national. Notre position allait dans ce sens.

Plainpalais

Nous prenons acte de la décision du réaménagement de la plaine de Plainpalais, prise en Ville de Genève. Lors de la campagne, nous nous étions opposés à certains procédés, comme les abattages massifs et expéditifs d’arbres, en faisant croire à la population que tous étaient pourris et présentaient un danger. Sans compter les panneaux de propagande installés par la Ville de Genève sur la plaine et payés par le contribuable, ce qui a eu une influence regrettable sur le résultat.

Ana ROCH, présidente du MCG

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG