votations-25septembre-mcg

VOTATIONS DU 25 SEPTEMBRE

Une grande victoire pour Genève !

Les électeurs genevois ont très nettement voté oui (57%) à la limitation des déductions de frais de transport,  qui visent en priorité les frontaliers « quasi-résidents ». Ce cadeau fiscal à des frontaliers déjà favorisés aurait pu conduire les finances de l’Etat de Genève droit dans le mur. Le MCG est soulagé de ce résultat.

 

Les cadeaux d’impôts offerts aux frontaliers, suite à une décision du Tribunal fédéral de 2010 permettant des déductions maximales, ont été stoppés net par la décision des électeurs genevois. De 8000 frontaliers « quasi-résidents » en 2012-2013 à plus de 16’000 pour l’année fiscale 2015, la tendance était véritablement inquiétant. Mais avec ce coup de frein, nous pouvons envisager avec optimisme la situation des finances publiques genevoises.

On se réjouira que 31 communes aient voté oui contre 14 non. Quant au vote des Suisses de l’étranger, il n’y a pas de vote massif contre cette mesure (46% ont voté oui), ce qui représente un scrutin plutôt équilibré entre le oui et le non.

L’autre sujet cantonal, soumis au peuple ce 25 septembre, la  modification de la Constitution sur le scrutin majoritaire, recueille sans surprise une large approbation (82%).

 

Loi sur le renseignement

Quant à la loi fédérale sur le renseignement  elle est acceptée par plus de 61% des électeurs genevois, ce qui est un motif de satisfaction. En effet la Suisse pourra agir plus efficacement contre le terrorisme, tout en ayant des garanties très strictes afin d’éviter les éventuelles dérives.

L’initiative « AVS+ », que le MCG soutenait, a été acceptée par les Genevois à plus de 53% mais semble devoir être refusée au niveau fédéral. La question du niveau des retraites reste d’actualité et devra être résolue par d’autres moyens.

Ana ROCH, présidente du MCG

Sandro PISTIS, député MCG

François BAERTSCHI, secrétaire général du MCG