Actualités

Plus uni que jamais, le MCG présente 9 candidats pour le Conseil national et 1 pour le Conseil des Etats. Le MCG qui a connu des succès incontestables ces derniers mois, autant au Conseil d’Etat, au Grand Conseil qu’au Conseil national, fait le choix de toujours mener une politique crédible et honnête. Il a pris ainsi le rôle d’arbitre de la vie politique genevoise, devenant incontournable. Au moment où la classe politique genevoise a été largement déconsidérée, il convient d’affirmer ces valeurs et de donner un message fort en soutenant massivement le MCG.

La Cour des comptes vient de rendre un rapport inquiétant sur la police de proximité et les polices municipales. Les contradictions et les absurdités de la nouvelle Loi sur la police, à laquelle le MCG s’était opposé au travers d’un référendum, apparaissent en pleine lumière. Le temps nous a donné raison. Parmi les points forts soulevés par la Cour, il y a « l’absence d’homogénéité dans les prestations offertes aux citoyens », des « activités répressives variant d’une commune à l’autre », des « axes prioritaires et objectifs non cohérents ».

Durant la session du Conseil national du 4 au 22 mars 2019, le conseiller national Roger Golay (MCG) a déposé de nombreux textes parlementaires en phase avec l’actualité. Une motion intitulée « Loi sur la circulation routière : moins d’entraves à l’action de la police » charge le Conseil fédéral « d’étudier l’assouplissement de la Loi sur la circulation routière, à l’article 100 alinéa 4, afin que les policiers et les gardes-frontière puissent intervenir plus efficacement, sans être inquiétés pour le non-respect des règles de la circulation, lors de courses officielles urgentes et lorsque des circonstances tactiques l’exigent. Demeurent punissables, en cas d’accident, les mises en danger concrètes de la sécurité publique sans rapport de proportionnalité avec l’accomplissement de la mission des agents. »

Plus uni que jamais, le MCG présente 9 candidats pour le Conseil national et 1 pour le Conseil des Etats. Le MCG qui a connu des succès incontestables ces derniers mois, autant au Conseil d’Etat, au Grand Conseil qu’au Conseil national, fait le choix de toujours mener une politique crédible et honnête. Il a pris ainsi le rôle d’arbitre de la vie politique genevoise, devenant incontournable. Au moment où la classe politique genevoise a été largement déconsidérée, il convient d’affirmer ces valeurs et de donner un message fort en soutenant massivement le MCG.

Vendredi 17 mai, l’Assemblée des délégués du MCG a choisi ses candidats pour les élections fédérales du 20 octobre 2019. Pour le Conseil national, le Mouvement Citoyens Genevois présentera : Roger Golay, conseiller national et vice-président du MCG, François Baertschi, député et secrétaire général du MCG, Francisco Valentin, député suppléant, conseiller municipal et président du MCG Françoise Sapin, députée et vice-présidente du MCG, Gabriela Sonderegger, conseillère municipale et membre du Bureau directeur du MCG, Thierry Cerutti, député, Daniel Sormanni, député et conseiller municipal, et Christian Steiner.

Image

Le MCG est né d’un ras-le-bol légitime, contre une classe politique coupée des réalités, perdue dans des combats stériles gauche-droite. Nous avons donné une voix à ceux qui n’en avaient pas. Sans relâche, nous nous battons pour rendre le pouvoir au Citoyen!

Contact

Mouvement Citoyens Genevois
CP 155, 1211 Genève 13
CCP 17-196320-4

+41 22 849 73 33